Canada on Screen / Canada à l’écran

  • library_booksAbout / À propos
  • starScreenings / Projections
  • peoplePartners / Partenaires
  • list150 Works / 150 œuvres

Canada on Screen

Canada on Screen is the most ambitious retrospective of our country’s moving-image heritage ever attempted. How appropriate that this venture should happen during the Canadian Sesquicentennial, in light of what the Centennial in 1967 did to awaken us to our own identity. Canada’s moving-image heritage—features, shorts, documentaries, animation, television, experimental works, music videos, commercials, and moving-image installations—is known only partially to all of us, but we have made some of the world’s most important films in all of these areas. This programme of the Essential 150 will allow us to showcase the best films in a country-wide celebration throughout 2017. Enjoy—and discover!

—Piers Handling

Canada on Screen is a co-production between TIFF and three core project partners — Library and Archives Canada, the Cinémathèque québécoise, and The Cinematheque in Vancouver — for Canada’s sesquicentennial in 2017. Beginning in January and running throughout the year, this free programme will present moving-image installations, special events and guests, an extensive online catalogue, and screenings across the country, all based on a list of 150 essential moving-image works from Canada’s history, and compiled through a national poll of industry professionals.

See the full release

Canada à l’écran

Canada à l’écran est la rétrospective la plus ambitieuse jamais programmée. Elle permet de mettre en lumière l’héritage cinématographique canadien, et c’est une grande première dans notre pays. Le contexte est d’ailleurs idéal ! Nous n’aurions en effet pas pu trouver meilleur moment que celui du 150e anniversaire du Canada pour célébrer l’héritage du cinéma canadien, en prenant pour exemple les commémorations du centenaire de 1967 qui ont permis de donner une nouvelle dimension à notre identité. De l’héritage laissé par le cinéma canadien, que ce soit en matière de longs-métrages, de courtsmétrages, de documentaires, de films d’animation, de télévision, d’œuvres expérimentales, de clips vidéos, de publicités ou encore d’installations cinématographique, nous ne connaissons finalement qu’une petite partie d’un tout beaucoup plus vaste. Nous avons en effet réalisé quelques-uns des plus grands films dans chacune de ces catégories. Ce programme des « 150 films Essentiels » nous permettra également de diffuser les plus grandes œuvres dans l’ensemble du Canada pendant toute l’année 2017. Bonnes séances et bonnes découvertes à toutes et à tous !

—Piers Handling

Canada à l’écran est une coproduction réalisée à l’occasion du 150e anniversaire du Canada par le TIFF et trois partenaires principaux : Bibliothèque et Archives Canada, la Cinémathèque québécoise et la Cinémathèque de Vancouver. À partir de janvier et durant toute l’année, ce programme présentera gratuitement des installations, des événements et invités spéciaux, un catalogue en ligne exhaustif ainsi que des projections partout au pays. L’ensemble du contenu s’appuie sur une liste de 150 œuvres cinématographiques ou vidéographiques qui ont marqué l’histoire du Canada, telle que conçue à la suite d’un sondage national auprès de spécialistes de l’industrie.

Communiqué de presse

Toronto Screenings - TIFF Bell Lightbox

Fall / l'automne 2017

On est au coton

SEPT 30 / 30 SEPTEMBRE

Denys Arcand’s debut feature is a searing documentary about the Quebec textile industry in the late 1960s, exposing the harsh conditions and low pay facing the workers and the domination of Anglo-American capital in Quebec. Banned from screening upon its completion due to its politically incendiary content, the film was finally allowed to premiere in its full-length version in 1979.

Le premier long métrage de Denys Arcand est un documentaire virulent sur l’industrie textile québécoise à la fin des années 1960. Le cinéaste y expose les conditions difficiles et les faibles salaires des travailleurs, ainsi que la mainmise du capital anglo-américain au Québec. Interdit de projection à sa sortie en raison de son contenu politiquement incendiaire, le film a enfin pu être présenté dans sa version intégrale en 1979.

Lamentations: A Monument for the Dead World

OCT 1 / 1 OCTOBRE

One of the key works from Bruce Elder’s 35-hour film cycle The Book of All the Dead, Lamentations is comprised of a complex patchwork of audio and visual elements: a philosophical meditation superimposed as text throughout the film; vignettes featuring a comical but disturbing Franz Liszt, a debate between Isaac Newton and George Berkeley, an angry, deranged man in an alley, and an arrogant psychiatrist; and a final search for salvation in the forests of British Columbia, the American Southwest, and Mexico’s Yucatan.

L’une des œuvres-clés de The Book of All the Dead, le cycle filmique de 35 heures de Bruce Elder, Lamentations est une courtepointe complexe formée d’éléments sonores et visuels. En plus d’être traversé par une méditation philosophique superposée sous forme de texte, le film comprend des vignettes mettant en vedette un Franz Liszt comique mais dérangeant, un débat entre Isaac Newton et George Berkeley, un homme cinglé et en colère dans une ruelle, un psychiatre arrogant et une quête finale de salut dans les forêts de la Colombie-Britannique, du Sud-Ouest américain et du Yucatan, au Mexique.

My American Cousin / Mon cousin américain

OCT 3 / 3 OCTOBRE

Based on writer-director Sandy Wilson’s own memories, this classic coming-of-age tale — about a 13-year-old girl whose uneventful life in B.C.’s Okanagan Valley is shaken up by a summer visit from her dreamy, James Dean-like cousin from California — became a clarion call for women filmmakers in Canada, and remains one of the most iconic and best-loved films of our national cinema.

Basé sur les souvenirs personnels de la scénariste-réalisatrice Sandy Wilson, ce récit d’apprentissage classique porte sur une jeune fille de 13 ans dont l’existence tranquille dans la vallée de l’Okanagan (Colombie-Britannique) est secouée par la visite estivale d’un séduisant cousin californien ressemblant à James Dean. Le film est devenu un appel à toutes les femmes réalisatrices du Canada et demeure aujourd’hui l’une des œuvres les plus iconiques et chéries de notre cinéma national.

A Married Couple

OCT 7 / 7 OCTOBRE

In one of the first and most influential instances of cinema-verité filmmaking, director Allan King and his crew spent ten weeks in the Toronto home of Billy and Antoinette Edwards during a turbulent time in the couple’s marriage. While the film never shies away from conflict, it also makes room for moments of startling poignancy, from an idyllic (if short-lived) getaway in the countryside to the Edwards’ tender dance to The Beatles’ “A Day in the Life.”

Dans cette œuvre, qui figure parmi les plus marquantes et influentes du cinéma-vérité, le réalisateur Allan King et son équipe passent 10 semaines dans la maison torontoise de Billy et Antoinette Edwards tandis que le couple marié traverse une période trouble. Tout en n’ayant pas peur de montrer les conflits, le film expose aussi de percutants moments d’émotion, notamment une brève idylle à la campagne et la tendre danse des Edwards sur la chanson “A Day in the Life” des Beatles.

Canada On Screen Shorts Programme 6 / Courts métrages Canada à l’écran – Programme 6

OCT 8 / 8 OCTOBRE

As part of the Canada on Screen programme, we present compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated works ever produced in our country.

Le programme Canada à l’écran présente des collections rassemblant certaines des meilleures œuvres d’avant-garde, de prise de vue réelle et d’animation produites dans notre pays.

Sonatine

OCT 10 / 10 OCTOBRE

Actor and filmmaker Micheline Lanctôt won the Silver Lion at the Venice Film Festival for her second feature as director, the story of two teenage girls whose close bond, dreams, and sentimental whims are presented in a series of vignettes that move gradually from the seemingly trivial to the extremely dark.

L’actrice Micheline Lanctôt a remporté le Lion d’argent du Festival de Venise avec ce film, qui est son deuxième en tant que réalisatrice. Sonatine raconte l’histoire de deux adolescentes dont la proximité, les rêves et les élans sentimentaux sont dépeints sous forme de vignettes successives qui passent graduellement de la légèreté à l’extrême noirceur.

La vie rêvée

OCT 12 / 12 OCTOBRE

One of the very first feature-length Canadian narrative films to be directed by a woman, the humorous, intelligent, and wonderfully imaginative La Vie rêvée tells the story of two friends at a Montreal film production house who, despite seeing themselves as independent women, share the dream of finding the perfect man — but fantasy and reality soon crash head-on.

Ce film humoristique, intelligent et rempli d’imagination est l’un des premiers longs métrages narratifs réalisés par une femme au Canada. Il met en scène deux amies travaillant dans une entreprise de production cinématographique à Montréal. Même si celles-ci se perçoivent comme des femmes indépendantes, elles partagent le rêve de trouver l’homme parfait. Mais le fantasme et la réalité entrent bien vite en collision.

The Hundred Videos

OCT 15 / 15 OCTOBRE

Clocking in at an average of three minutes or less and offering witty reflections on the possibilities of documentary, being gay, identity, psychoanalysis and science, the hundred videos that comprise Steve Reinke’s avant-garde magnum opus are filled to bursting with queer spectacles, good humour, and laugh-out-loud ironies.

Signé Steve Reinke, ce chef-d’œuvre de l’avant-garde est composé d’une centaine de vidéos de trois minutes ou moins qui contiennent des réflexions sur les possibilités du documentaire, l’homosexualité, l’identité, la psychanalyse et la science. Ses segments sont débordants de spectacles queer, de bonne humeur et de moments d’ironie qui font rire aux éclats.

Not a Love Story: A Film About Pornography / C’est surtout pas de l’amour : Un film sur la pornographie

OCT 18 / 18 OCTOBRE

Bonnie Sherr Klein’s tough-minded interrogation of the 1980s pornography boom gives space to representatives from both sides of the debate — from feminist thinkers such as Margaret Atwood to pro-porn advocates such as poet, performance artist and stripper Lindalee Tracey — even as it refuses to conceal the filmmaker’s shock and even horror at what she witnesses in her descent into the “adult entertainment” industry.

L’enquête sans concession menée par Bonnie Sherr Klein sur le boom de la pornographie durant les années 1980 donne la parole aux deux clans : d’une part, les féministes comme Margaret Atwood, et d’autre, les défenseurs de la porno comme l’artiste et stripteaseuse Lindalee Tracey. Un film qui refuse de dissimuler le choc – voire l’horreur – ressenti par la réalisatrice tandis qu’elle plonge dans les secrets de l’industrie du « divertissement pour adultes ».

My Winnipeg / Winnipeg mon amour

OCT 28 / 28 OCTOBRE

Located at the intersection of documentary and dreamscape, Guy Maddin’s brilliantly funny “docu-fantasia” depicts his hometown — “the heart of the heart” of North America, the official geographic centre of the continent — as a vortex sucking up all of that landmass’ wild, displaced emotional and sexual energy. Mixing the brazenly fictional with the incredibly stranger-than-fictional, My Winnipeg half-lies the honest truth.

Situé à mi-chemin entre le documentaire et l’onirisme, la brillante et comique « docu-fantaisie » de Guy Maddin dépeint sa ville natale, « le cœur du cœur » de l’Amérique du Nord et centre géographique officiel du continent. Le cinéaste montre Winnipeg comme un vortex qui happe toute l’énergie émotive et sexuelle, sauvage ou décalée, sur son territoire. Mêlant de façon impudente la fiction et des faits réels plus grands que nature, Winnipeg mon amour ment toujours partiellement en dévoilant la vérité.

La région centrale

NOV 7 / 7 NOVEMBRE

Shooting on a remote plateau in northern Quebec with a specially designed remote-controlled camera apparatus capable of moving in all directions — horizontally, vertically, laterally, or in a spiral — Michael Snow created the Canadian avant-garde’s crowning achievement: an epic expansion of the artist’s explorations of cinematic form and human (and camera) vision that he had first broached in his groundbreaking short Wavelength.

Sur un plateau reculé dans le nord du Québec, Michael Snow a tourné ce film avec de l’équipement caméra contrôlé à distance et capable de se déplacer dans toutes les directions : horizontalement, verticalement, latéralement ou en spirale. Il a ainsi créé le grand chef-d’œuvre de l’avant-garde canadienne : un prolongement épique de ses études de la forme cinématographique et de la vision humaine (ainsi que celle de la caméra), des éléments qu’il avait déjà mis de l’avant dans Wavelength, son court métrage révolutionnaire.

Les Bons Débarras

NOV 12 / 12 NOVEMBRE

A powerful mix of backwoods Gothic and scathing psychological realism, Francis Mankiewicz’s tale of the twisted, symbiotic relationship between 13-year-old Manon (Charlotte Laurier) and her mother Michelle (Marie Tifo), who eke out a paltry existence doing odd jobs in a small village in the Laurentians, is a brutal, heartbreaking, and utterly unique classic of Canadian cinema.

Puissant mélange de réalisme psychologique mordant et d’esthétique gothique, cette fable tournée par Francis Mankiewicz porte sur la relation symbiotique tordue de Manon (Charlotte Laurier), 13 ans, et de sa mère Michelle (Marie Tifo), qui vivent dans la pauvreté, dans un village reculé des Laurentides. Un récit brutal, bouleversant et tout à fait unique, devenu un grand classique du cinéma canadien.

The Sweet Hereafter / De beaux lendemains

NOV 25 / 25 NOVEMBRE

Winner of three top prizes at Cannes, Atom Egoyan's brilliant adaptation of Russell Banks' novel — about a B.C. town devastated by a tragic school-bus accident that kills most of the community’s children — combined the director’s non-linear, puzzle-box approach to narrative with a warmth and compassion previously unprecedented in his cinema.

Ce film lauréat de trois prix majeurs à Cannes est l’adaptation par Atom Egoyan d’un roman de Russell Banks portant sur un village de Colombie-Britannique dévasté par un accident d’autobus ayant causé la mort de nombreux enfants. Il témoigne de l’approche narrative non linéaire et du goût pour la résolution d’énigmes du réalisateur, tout en dévoilant une douceur et une compassion qui ne se retrouvaient pas dans ses films précédents.

Atanarjuat: The Fast Runner / Atanarjuat, la légende de l’homme rapide

NOV 26 / 26 NOVEMBRE

The first feature film written and directed by Inuit filmmakers entirely in the Inuktitut language, Zacharias Kunuk’s spellbinding epic of love, revenge, betrayal and murder in the northeastern Arctic is a landmark in Canadian cinema, and thus far the only Canadian film to have ever won the prestigious Camera d’Or for Best First Feature at the Cannes Film Festival.

Premier long métrage scénarisé et réalisé par un cinéaste inuit, Zacharias Kunuk, et entièrement tourné en inuktitut dans le nord-est de l’Arctique, cette fascinante épopée portant sur l’amour, la vengeance, la trahison et le meurtre marque un tournant dans l’histoire du cinéma canadien. À ce jour, il s’agit du seul film réalisé au Canada à avoir reçu la prestigieuse Caméra d’or du Festival de Cannes, destinée au meilleur premier long métrage.

Loyalties / Double allégeance

DEC 9 / 9 DECEMBRE

Set in a remote town in Alberta, Anne Wheeler’s powerful drama — about the bond that grows between a prim, upper-crust Englishwoman and a Métis single mother after the eruption of male violence in both the “Native” and “white” sides of town — is a thoughtful study of the dynamics of class, race and gender in a far-flung community.

Campé dans la campagne albertaine, ce puissant drame d’Anne Wheeler porte sur le rapprochement entre une Britannique de la haute société et une mère monoparentale métis après l’éclosion d’un violent conflit masculin opposant les Autochtones et les Blancs du village. Une étude profonde de la dynamique des classes, des races et des genres dans une communauté isolée.

Canada On Screen Shorts Programme 7 / Courts métrages Canada à l’écran – Programme 7

DEC 14 / 14 DECEMBRE

As part of the Canada on Screen programme, we present compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated works ever produced in our country.

Le programme Canada à l’écran présente des collections rassemblant certaines des meilleures œuvres d’avant-garde, de prise de vue réelle et d’animation produites dans notre pays.

La Guerre des tuques / The Dog Who Stopped the War

DEC 16 / 16 DECEMBRE

This wonderfully entertaining anti-war fable about two groups of children fighting a wintertime “war” (complete with impregnable snow fort) is a bona fide cult movie in Quebec, and left a lasting impression on the minds of a whole generation of kids.

Cette fable antiguerre magnifiquement divertissante oppose deux groupes d’enfants se livrant une « bataille » hivernale (avec un fort de neige en prime). Il s’agit d’une œuvre québécoise culte ayant marqué l’esprit de toute une génération de jeunes.

Le Chat dans le sac

DEC 19 / 19 DECEMBRE

One of the first of the very few fiction features produced by the NFB's French-language studio, Gilles Groulx's free-flowing tale of a young man struggling with the pressures of urban life, capitalist modernity and his own French Canadian identity echoes the formal playfulness and political charge of Godard's cinema of the time.

Ce récit à bâtons rompus signé par Gilles Groulx est l'un des premiers (et rares) longs métrages de fiction produits par le Studio français de l'ONF. Il raconte l'histoire d'un jeune homme confronté aux angoisses de la vie urbaine, du capitalisme moderne et de sa propre identité canadienne-française, avec une forme ludique et une conscience politique évoquant le cinéma de Godard à l'époque.

La femme de l'hôtel

DEC 23 / 23 DECEMBRE

In Léa Pool’s compelling and mysterious art-house drama, reality and fantasy become increasingly entangled for a filmmaker scouting locations in Montreal when she becomes fascinated with a lonely woman she meets at a downtown hotel.

Dans ce film d’art troublant, dramatique et mystérieux de Léa Pool, la frontière entre la réalité et le fantasme se brouille progressivement. Une réalisatrice à la recherche de lieux de tournage à Montréal devient de plus en plus fascinée par une femme solitaire qu’elle rencontre dans un hôtel du centre-ville.

The Things I Cannot Change

DEC 23 / 23 DECEMBRE

A precursor of the NFB’s celebrated Challenge for Change program, this cinema-verité portrait of the day-to-day struggles of an impoverished, 11-member family as they attempt to negotiate the social welfare system elicited a firestorm of controversy and initiated debates about documentary ethics which persist to this day.

Précurseur du célèbre programme Société Nouvelle de l’ONF, ce film emprunte les caractéristiques du cinéma-vérité pour dépeindre la lutte quotidienne des 11 membres d’une famille défavorisée qui tente de composer avec le système de l'aide sociale. L’œuvre a suscité beaucoup de controverse et lancé des débats toujours actuels au sujet de l’éthique du cinéma documentaire.

Black Christmas

DEC 24 / 24 DECEMBRE

Bob Clark’s creepy, atmospheric Toronto-shot thriller — about an unseen killer stalking the inhabitants of a sorority house on Christmas Eve — may be our country’s most influential contribution to the horror genre, its inventive camerawork, ruthlessly clever scares and shocking violence crystallizing the tropes that would define the “slasher” cycle of the 1980s and beyond.

Tourné à Toronto par Bob Clark, ce film à suspense atmosphérique et sinistre suit un mystérieux meurtrier qui traque les membres d’une sororité la veille de Noël. Figurant parmi les films d’horreur canadiens les plus importants, Noël tragique révèle une caméra inventive, des sursauts bien pensés et de choquantes scènes de violence; des caractéristiques typiques du style slasher, qui s’est popularisé plus tard, à partir des années 1980.

Past Events

Winter / Hiver 2017

Nobody Waved Good-bye / Départ sans adieux

JAN 26

Don Owen's semi-improvised portrait of youthful discontent is one of the key English Canadian features of the early '60s.

Ce portrait plus ou moins improvisé que fait Don Owen du mécontentement des jeunes est l’un des principaux longs métrages anglo-canadiens du début des années 1960.

Goin' Down the Road

JAN 27

Don Shebib's classic of hoser cinema focuses on a pair of pals who find hardship and heartbreak when they take leave of the Maritimes for the bright lights and mean streets of Toronto.

Le classique de Don Shebib porte principalement sur deux copains qui vivent des moments difficiles et un immense chagrin lorsqu’ils quittent les Maritimes pour les lumières vives et les rues misérables de Toronto.

Pour la suite du monde

JAN 29

Michel Brault and Pierre Perrault created a Canadian cinematic classic with this beloved cinema-verité portrait of the island community of Île-aux-Coudres.

Michel Brault et Pierre Perrault ont créé un classique du cinéma-vérité avec ce portait adoré de la communauté de l’Îsle-aux-Coudres.

Tit-Coq

FEB 3

Actor-writer-director Gratien Gélinas' comedy-drama about a happy-go-lucky war veteran's bittersweet homecoming is a beloved classic of Québécois cinema.

Cette comédie dramatique du comédien, auteur et directeur Gratien Gélinas porte sur le retour à la maison doux-amer d’un vétéran de la guerre insouciant et est un classique du cinéma québécois.

Corral

FEB 3

This beautiful, deceptively simple documentary about a cowboy rounding up a herd of wild horses is one of the NFB's crowning achievements.

Ce documentaire d’une grande beauté et d’une simplicité trompeuse au sujet d’un cowboy rassemblant un troupeau de chevaux sauvages constitue l’un des plus grands accomplissements de l’Office national du film.

Bar Salon

FEB 4

Writer-director André Forcier established himself as a formidable talent with this wry, witty tour of Quebec's working-class milieu.

L’auteur et réalisateur André Forcier s’est imposé comme un talent formidable avec ce survol empreint d’ironie et plein d’esprit du milieu ouvrier québécois.

The Apprenticeship of Duddy Kravitz / L'appentissage de Duddy Kravitz

FEB 5

Richard Dreyfuss had a breakthrough role as Mordecai Richler's hustler hero in this hit comedy-drama, one of the finest and funniest accounts of the Jewish experience in Canada.

Richard Dreyfuss joue un rôle marquant dans cette comédie dramatique à succès : celui du héros Mordecai Richler, un battant. Le film constitue l’un des meilleurs et plus amusants récits sur l’expérience des Juifs au Canada.

Canada on (Green) Screen

FEB 18 - APR 23 (digiPlaySpace)

Explore Canada’s National Parks, National Historic Sites and National Marine Conservation Areas through this interactive, green- screen experience. Travel across the country to visit beautiful vistas, hang out with wildlife, and more!

Explorez les parcs nationaux du Canada, ses sites historiques et ses aires marines nationales de conservation grâce à cette expérience interactive avec écran vert. Parcourez le pays pour découvrir de superbes paysages, rencontrez la faune et plus encore!

Mommy

FEB 19

With his fifth film, Xavier Dolan, still only 25 years old, solidified his standing as the most celebrated young filmmaker in the world. Focusing on a troubled young man, his loving but overwhelmed mother, and a neighbour who creates a brief stability in their lives, Mommy was driven by a searing emotional intensity and a daring aesthetic that culminated in perhaps the most celebrated sequence in Canadian film history.

Avec ce cinquième film, Xavier Dolan, qui avait alors 25 ans, vient confirmer et consolider son statut de plus jeune réalisateur reconnu dans le monde. Le film se concentre sur la vie d’un jeune homme en difficulté, sur sa mère pleine d’amour pour lui, mais totalement dépassée, et sur leur voisine qui parviendra à créer une brève stabilité dans leurs vies. Mommy est guidé par une intensité émotionnelle qui ne fait que monter en puissance tout au long du film. Son esthétique et son audacité culminent dans ce qui restera sans doute comme l’une des scènes les plus célèbres de l’histoire du cinéma canadien.

Back to God's Country

FEB 22

Silent-film star Nell Shipman had her greatest international hit with this Far North adventure drama, which became Canada's most successful silent feature.

La vedette du cinéma muet Nell Shipman a connu son plus grand succès international avec ce drame d’aventures qui se passe dans le Grand Nord, devenu le long métrage muet le plus acclamé du Canada.

Mourir à tue-tête / A Scream from Silence

FEB 21

Brutal, angry and compelling, Anne Claire Poirier's controversial broadside against sexual assault brilliantly combines raw intensity with artful distanciation.

Brutale, vibrante de colère et irréfutable, l’attaque cinglante controversée d’Anne Claire Poirier contre l’agression sexuelle associe brillamment intensité brute et recul astucieux.

Water

FEB 25

The conclusion of Deepa Mehta's Elements Trilogy is set in an ashram where a group of widows, ranging in age from seven to 70, are confined to live out the rest of their lives after the deaths of their husbands.

La fin de la trilogie sur les éléments de Deepa Mehta, Water, se déroule dans un ashram où un groupe de veuves, âgées de 7 à 70 ans, sont enfermées pour vivre le reste de leur vie, après la mort de leurs maris.

McLuhan Salon: The Digital Unconscious in Videodrome and Beyond

A mysterious pirate station lures a cocky Toronto cable entrepreneur into the reality-warping world of the "new flesh," in David Cronenberg's prescient and vastly influential vision of a media age run amok.

Dans ce film visionnaire de David Cronenberg traitant du déclin de l’ère des médias, un arrogant directeur de chaîne de télévision de Toronto est attiré par une mystérieuse chaîne pirate dans un monde qui déforme la réalité.

The Bitter Ash

MAR 16

A landmark in Canadian independent cinema, Larry Kent's nouvelle vague-style look at the bohemian underground of early-'60s Vancouver was practically censored out of existence on its original release due to its frank sexual content.

Un jalon dans l’histoire du cinéma indépendant canadien, The Bitter Ash de Larry Kent jette un regard nouvelle vague sur les activités clandestines des bohémiens de Vancouver au début des années 1960. La version originale du film était pratiquement censurée partout en raison de son contenu sexuel explicite.

À tout prendre

MAR 18

Shot in an improvisatory style reminiscent of the films of the French New Wave, Claude Jutra's intensely autobiographical drama marked a milestone in Canadian cinema by touching on such verboten topics as interracial romance, homosexuality and abortion.

Tourné dans un style improvisé rappelant les films de la nouvelle vague française, ce drame très autobiographique de Claude Jutra constitue un jalon du cinéma canadien en touchant des sujets aussi interdits que l’amour interracial, l’homosexualité et l’avortement.

Nunavut (Our Land) / Nunavut (notre terre)

MAR 25-26

Produced by future Atanarjuat director Zacharias Kunuk's Igloolik Isuma Productions, this groundbreaking 13-part television series follows five fictional Inuit families practicing their traditional nomadic lifestyle in the Canadian Arctic in the 1940s.

Produit par les productions Igloolik Isuma de Zacharias Kunuk, futur directeur d’Atanarjuat, cette télésérie révolutionnaire en treize épisodes suit cinq familles inuites fictives dans leur mode de vie nomade dans l’Arctique canadien des années 1940.

Spring / Printemps 2017

Léolo

APR 14

The late Jean-Claude Lauzon evokes Fellini and Vigo in his surreal, scatalogical semi-autobiographical fantasia.

Le regretté Jean-Claude Lauzon évoque Fellini et Vigo dans son film semi-autobiographique fantaisiste, surréaliste et scatologique.

La Vraie nature de Bernadette

APR 15

Gilles Carle's absurd, trenchant allegory, about a disgruntled housewife's ill-fated attempt to go "back to the land," is recognized as one of the greatest Québécois films of the 1970s.

L’allégorie à la fois absurde et percutante de Gilles Carle, qui traite de la malheureuse tentative de « retour à la terre » d’une femme au foyer frustrée, est reconnue comme l’un des plus grands films québécois des années 1970.

Canada On Screen Shorts Programme 4

MAY 14 / 14 MAI

As part of Canada on Screen, we present mixed programmes of shorts spotlighting some of the most significant live-action, animated, and avant-garde works ever produced in our country.

Thirty Two Short Films About Glenn Gould / Trente-deux films brefs sur Glenn Gould

APR 19

Director François Girard and scenarist Don McKellar present a kaleidoscopic vision of the great Canadian pianist, exploring various aspects of his life, career, and artistic sensibility with sometimes radically contrasting formal approaches.

Le réalisateur François Girard et le scénariste Don McKellar présentent une vision kaléidoscopique du grand pianiste canadien, explorant divers aspects de sa vie, de sa carrière et de sa sensibilité artistique en adoptant des approches formelles parfois radicalement différentes.

    In celebration of:
2017 Next Wave Jump Cuts Young Filmmakers Showcase: National Edition / Vitrine "Next Wave Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes: Édition nationale 2017

MAY 13 / 13 MAI

The TIFF Next Wave Young Filmmakers Showcase presents short films created for young people by young people.

Vitrine "Next Wave Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes présente des courts métrages réalisés par des jeunes pour les jeunes.

2017 TIFF Kids Jump Cuts Young Filmmakers Showcase: National Edition / Vitrine "TIFF Kids Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes: Édition nationale 2017

MAY 13 / 13 MAI

The TIFF Kids Young Filmmakers Showcase presents short films created for young people by young people.

Vitrine "TIFF Kids Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes présente des courts métrages réalisés par des jeunes pour les jeunes.

La Bête lumineuse

MAY 20 / 20 MAI

An all-male hunting trip becomes the occasion for a portrait of male savagery and of testosterone-driven persecution, in this documentary by the legendary Québécois poet, filmmaker and anthropologist Pierre Perrault.

Signé par le légendaire poète, cinéaste et anthropologue québécois Pierre Perrault, ce documentaire sur un voyage de chasse rempli de testostérone devient un portrait saisissant de la barbarie et de la persécution au masculin.

Canada On Screen Shorts Programme 3 / Programme Canada à l’écran – courts métrages 3

APR 19

As part of Canada on Screen, we present mixed programmes of shorts spotlighting some of the most significant live-action, animated, and avant-garde works ever produced in our country.

Dans le cadre du programme Canada à l’écran, nous présentons des programmes mixtes de courts métrages qui mettent en lumière certaines des plus importantes œuvres d’action réelle, d’animation et d’avant-garde jamais produites au pays.

    In celebration of:
Canada On Screen Shorts Programme 4

MAY 14 / 14 MAI

As part of Canada on Screen, we present mixed programmes of shorts spotlighting some of the most significant live-action, animated, and avant-garde works ever produced in our country.

La Bête lumineuse

MAY 20 / 20 MAI

An all-male hunting trip becomes the occasion for a portrait of male savagery and of testosterone-driven persecution, in this documentary by the legendary Québécois poet, filmmaker and anthropologist Pierre Perrault.

Signé par le légendaire poète, cinéaste et anthropologue québécois Pierre Perrault, ce documentaire sur un voyage de chasse rempli de testostérone devient un portrait saisissant de la barbarie et de la persécution au masculin.

Foster Child

MAY 21 / 21 MAI

As a result of governmental policies of assimilation, generations of Indigenous children were forcibly removed from their families and sent to residential schools, adoptive homes and foster care. Apart from the horrifying history of abuses under this colonial system, the result of this policy was to cut Indigenous people off from their own history and culture, forcing them to rediscover it (if at all) only after years of disconnection. In Foster Child filmmaker Gil Cardinal embarks on his own journey of discovery, tracing his roots backward through social workers, to the family who never knew he existed, to his deceased mother, whose photo he finally sees for the first time.

Plusieurs générations d’enfants autochtones ont dû quitter de force leurs familles pour vivre dans des pensionnats ou des foyers d’accueil en raison de politiques gouvernementales visant leur assimilation. En plus des horrifiantes histoires d’agressions qui ont été révélées, ce système colonialiste a déconnecté les peuples autochtones de leur histoire et de leur culture pendant des années, les forçant à essayer (si possible) de renouer avec leur héritage par la suite. Le cinéaste Gil Cardinal entreprend, avec Foster Child, de découvrir ses propres racines à l’aide de travailleurs sociaux, des membres d’une famille qu’il ignorait avoir et du souvenir de sa mère décédée, qu’il aperçoit pour la première fois sur une photo.

Toronto Screenings - TIFF Bell Lightbox

Summer / Été 2017

TIFF Exhibitions: Opening Night / Vernissage des Expositions d’été

June 15 / 15 juin

Please join us for the public opening of the Summer Exhibitions Canada on Screen Installations and 2167 with a special presentation of the interactive video for Arcade Fire’s Neon Bible. Artists in attendance.

Venez célébrer avec nous le lancement des expositions d’été Installations Canada à l’écran et 2167 au TIFF Bell Lightbox, avec une présentation spéciale de la vidéo interactive pour la chanson Neon Bible d’Arcade Fire. Vernissage en présence des artistes.

TIFF Exhibitions: Canada on Screen Moving-Image Installations / Installations audiovisuelles Canada à l’écran

June 15 - August 13 / 15 juin - 13 août

This summer, from June 16 to August 13, a selection of the Moving-Image Installations works from the Canada on Screen list will be shown in the main gallery and in cinema. With works by Michael Snow, Stan Douglas, Vera Frenkel, Rodney Graham, and the NFB’s Unit B.

Cet été, du 16 juin au 13 août, des installations audiovisuelles sélectionnées parmi la liste de Canada à l’écran seront présentées dans la galerie et en salle. Comprend des œuvres de Michael Snow, Stan Douglas, Vera Frenkel, Rodney Graham et l’unité B, le studio documentaire expérimental de l’ONF.

TIFF Exhibitions: 2167

June 15 - August 13 / 15 juin - 13 août

Indigenous filmmakers and artists imagine Indigenous life 150 years in the future in new VR projects commissioned by TIFF, imagineNATIVE, Pinnguaq and the Initiative for Indigenous Futures.

Des cinéastes et artistes autochtones sélectionnés présentent des projets de réalité virtuelle imaginant la vie autochtone dans 150 ans. Organisé et produit par le TIFF, imagineNATIVE, Pinnguaq et l’Initiative pour les avenirs autochtones.

Canada on Screen Installations: Artist Talk / Installations Canada à l'écran : Discussion avec les artistes

June 16 / 16 juin

Three of the artists featured in the Canada on Screen exhibition — Stan Douglas, Vera Frenkel and Michael Snow — join us for an onstage discussion, moderated by Lisa Steele, which will consider the impact of their seminal installations and how these projects reimagined the Canadian moving-image landscape.

Trois des artistes participant à l'exposition Canada à l'écran — Stan Douglas, Vera Frenkel et Michael Snow — se joindront à nous pour discuter, modérée par Lisa Steele, de l'impact de leurs installations et la manière dont ces projets ont réimaginé le paysage canadien de l'image en mouvement.

Canada On Screen Shorts Programme 5 / Courts métrages Canada à l’écran – Programme 5

JUNE 18 / 18 JUIN

As part of the Canada on Screen programme, we present compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated works ever produced in our country.

Le programme Canada à l’écran présente des collections rassemblant certaines des meilleures œuvres d’avant-garde, de prise de vue réelle et d’animation produites dans notre pays.

Warrendale introduced by Seth Feldman / introduit par Seth Feldman

JUNE 27 / 27 JUIN

York University film scholar Seth Feldman introduces Allan King's groundbreaking "actuality drama."

Seth Feldman, chercheur de York University, introduit le « drame d’actualité » révolutionnaire d’Allan King.

Hommes à louer / Men For Sale

JUNE 25 / 25 JUIN

Rodrigue Jean's powerful and uncompromising documentary about Montreal's male prostitution industry sent shock waves through the media, as well as the Quebec documentary establishment.

Signé Rodigue Jean, ce documentaire puissant et sans compromis portant sur l'industrie de la prostitution masculine à Montréal a créé une onde de choc à la fois dans les médias et dans le monde du documentaire québécois.

Les Ordres

JULY 1 / 1 JUILLET

As startling and audacious now as it was when the October Crisis was still fresh in Canadians' collective memory, Michel Brault's docudrama remains a chilling demonstration of just how swiftly (and efficiently) a country that prides itself on its good sense can descend into a surreal nightmare of Kafkaesque dimensions.

Aussi percutant et audacieux que lorsque la Crise d'octobre était encore fraîche dans la mémoire collective canadienne, ce docudrame de Michel Brault demeure une démonstration terrifiante de la rapidité avec laquelle un pays peut sombrer dans un cauchemar digne de Kafka, même lorsqu'il se croit rempli de sagesse.

Manufactured Landscapes

JULY 1 / 1 JUILLET

The most accomplished and expansive work of director Jennifer Baichwal's career to date, Manufactured Landscapes was one of the most celebrated Canadian films of the 2000s.

Paysages manufacturés, qui est l'œuvre la plus accomplie et la plus expansive de Jennifer Baichwal à ce jour, a été l'un des films canadiens les plus primés des années 2000.

Calendar

JULY 1 / 1 JUILLET

Atom Egoyan both directs and stars in Calendar, playing a photographer commissioned to shoot several historical Armenian churches for a calendar in the company of his wife and a local Armenian who serves as a driver/guide for the couple.

Atom Egoyan est à la fois le réalisateur et l'acteur principal de ce film qui suit un photographe envoyé en Arménie pour photographier plusieurs églises historiques en vue d'un calendrier.

Videodrome

JULY 1 / 1 JUILLET

The Manchurian Candidate reprogrammed as a cautionary nightmare courtesy of Marshall McLuhan, David Cronenberg's sixth commercial feature imagines a world where beamed-in satellite transmissions have the power to both generate hallucinatory episodes in viewers and alter their organic material.

Relecture du film Le candidat mandchou sous la forme d'une mise en garde cauchemardesque de Marshall McLuhan, le sixième long métrage de David Cronenberg dépeint un monde dans lequel des images de tortures pornographiques extrêmes transmises par satellite ont le pouvoir d'entraîner des délires hallucinatoires et des transformations biologiques chez les spectateurs.

J.A. Martin photographe

JULY 2 / 2 JUILLET

Often included on lists of the best Canadian films of all time, J.A. Martin photographe is set in Quebec at the turn of the century, where the title character (Marcel Sabourin) is a countryside photographer who spends every summer travelling to remote villages.

Souvent cité dans la liste des meilleurs films canadiens de l'histoire, J.A. Martin Photographe se déroule dans le Québec du tournant du siècle dernier. Incarné par Marcel Sabourin, le personnage-titre du film passe tous ses étés à photographier des villages de campagne éloignés.

Mon oncle Antoine

JULY 18 / 18 JUILLET

Claude Jutra's beautiful coming-of-age story doubles as a portrait of a hypocritical Quebec society dominated by the Catholic Church and Anglo-American capitalism.

Avec cette belle histoire sur le passage de l'enfance à l'âge adulte, Claude Jutra brosse aussi le portrait d'une société hypocrite, dominée par l'Église catholique et le capitalisme anglo-américain.

Reason Over Passion introduced by Kay Armatage / introduit par Kay Armatage

JULY 23 / 23 JUILLET

Celebrated film scholar Kay Armatage introduces Joyce Wieland's cross-Canada avant-garde odyssey.

La célèbre théoricienne du cinéma Kay Armatage introduit ce film d’avant-garde de Joyce Wieland qui propose une odyssée à travers le Canada.

Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media / Chomsky, les médias et les illusions nécessaires

JULY 25 / 25 JUILLET

An unlikely internatonal sensation, this documentary about the esteemed yet controversial left-wing thinker focuses on one of Chomsky's primary ideas.

Succès international inattendu, ce documentaire sur le célèbre et controversé penseur de gauche met l'accent l'une des notions centrales chez Noam Chomsky.

La Petite Aurore, l’enfant martyr / Little Aurore's Tragedy

JULY 29 / 29 JUILLET

La petite Aurore was a huge commercial success that helped launch the nascent Quebec film industry in the 1950s.

La petite Aurore, l'enfant martyre est le phénomène commercial qui a contribué à lancer l'industrie du cinéma québécois durant les années 1950.

Memorandum / Pour mémoire

JULY 30 / 30 JUILLET

Memorandum is one of the most incisive and powerful "essay films" ever made in Canada: a complex, multi-layered, angry and deeply affecting exploration of the role played by "ordinary people" in one of history's greatest atrocities.

Pour mémoire est l'un des " essais cinématographiques " les plus forts et pénétrants jamais réalisés par des Canadiens : une étude complexe, féroce et profondément touchante du rôle joué par des " gens ordinaires " dans l'une des pires atrocités de l'Histoire.

MomenTO: Canada on Screen in the Park / Canada à l’écran en plein air

August 10th - 25th / 10-25 aout

Featuring pre-show activities, guests, and moving-image works from the Canada on Screen list of 150 essential works, these memorable summer evenings celebrate Toronto’s connections to some of Canada's best feature films, shorts, and television series. Presented in partnership with the City of Toronto and Park People.

Bientôt près de chez vous : une série de projections de films gratuites en plein air pour célébrer le 150e anniversaire du Canada! Ces soirées d’été mémorables comprennent des activités avant les projections, des invités et des œuvres d’images en mouvement parmi la liste des 150 œuvres canadiennes incontournables. La programmation met en valeur les liens entre Toronto et les meilleurs longs métrages, courts métrages et séries télévisées du Canada. Cette série d’événements est présentée en partenariat avec la Ville de Toronto et Park People.

Jésus de Montréal introduced by Denys Arcand / introduit par Denys Arcand

AUG 12 / 12 AOÛT

Academy Award winner Denys Arcand introduces his eqully celebrated follow-up to the international hit Le Déclin de l'empire américain.

Le réalisateur québécois oscarisé Denys Arcand introduit le film qui a internationalisé sa carrière.

Le Déclin de l’empire américain introduced by Denys Arcand

AUG 11 / 11 AOÛT

The Oscar-winning Quebec filmmaker introduces his international breakthrough feature.

Kanehsatake: 270 Years of Resistance

AUG 27 / 27 AOÛT

The first documentary to win the Best Canadian Feature award at TIFF, Kanehsatake went on to win more than a dozen international awards, and stands as a watershed film in the history of First Peoples cinema.

Premier documentaire à remporter le Prix du meilleur film canadien au TIFF, Kanehsatake a ensuite remporté une douzaine de prix internationaux.

The Hart of London

AUG 31 / 31 AOÛT

Using his hometown of London, Ontario as a focal point, celebrated experimental filmmaker Jack Chambers explores the cycles of life and death, the relationship between man and nature, and the beauty and brutality of human existence.

Utilisant sa ville natale de London, en Ontario, comme point central, le cinéaste expérimental de renom Jack Chambers explore les cycles de la vie et de la mort, les rapports entre l'homme et la nature, et la beauté et la brutalité de l'existence humaine.

Life Classes

SEP 3 / 3 SEPTEMBRE

William D. MacGillivray's deceptively simple story focuses on Mary, a young woman in a small Nova Scotia community who passes the time working on paint-by-number paintings and caring for her ailing grandmother.

Cette histoire en apparence simple de William D. MacGilivray se concentre sur Mary, une jeune femme qui partage son temps entre la peinture à numéros et les soins qu'elle prodigue à sa grand-mère malade dans une petite ville de la Nouvelle-Écosse.

At Festival

North of Superior

This very special TIFF Cinematheque presentation of IMAX co-inventor Graeme Ferguson’s 1971 masterwork North of Superior takes place in the very theatre where it premiered: Ontario Place’s beloved Cinesphere, the world’s first permanent IMAX cinema.

Cette présentation très spéciale par TIFF Cinematheque du chef-d’œuvre North of Superior, réalisé par le co-inventeur d’IMAX Graeme Ferguson en 1971, aura lieu dans la salle qui a initialement projeté le film : l’estimée Cinesphere de la Place de l’Ontario, qui a été le premier cinéma IMAX permanent au monde.

Picture of Light

Peter Mettler and Andreas Züst’s attempt to capture the aurora borealis on film became a meditation on nature and technology, and on the very act of image-making itself.

Peter Mettler et Andreas Züst avaient l'intention de capter des aurores boréales sur pellicule, mais leur projet est devenu une méditation sur la nature, la technologie et l'acte de créer des films en soi.

I've Heard the Mermaids Singing

Patricia Rozema’s internationally acclaimed debut feature I've Heard the Mermaids Singing was a watershed moment in Canadian film.

Avec son premier long métrage de fiction, qui a été encensé dans le monde entier, Patricia Rozema a marqué un tournant dans l'histoire du cinéma canadien.

Rude

The groundbreaking debut feature from Jamaica-born, Toronto-raised filmmaker Clement Virgo interweaves five urban narratives signalling an important departure from the traditional filmic depictions of Black Canadian life.

Ce premier film révolutionnaire de Clement Virgo, un cinéaste torontois né en Jamaïque, enchevêtre cinq récits urbains, rompant drastiquement avec la manière classique dont le cinéma dépeignait la vie des personnes de race noire au Canada.

Canada's Top Ten Film Festival

This year’s Canada’s Top Ten Film Festival included a number of classic Canadian titles as part of TIFF’s year-long programme celebrating Canada’s 150th birthday—and its and rich cinematic heritage.

Cette année, le Festival de Film Canada’s Top Ten a inclus un grand nombre de classiques du cinéma canadien dans le cadre de ce programme qui se déroulera tout au long de l’annéenet qui célèbrera le 150e anniversaire de la naissance du Canada – et son formidable héritage cinématographique.

Canada On Screen Shorts Programme 1

As part of the Canada on Screen programme, we present two compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated work ever produced in our country.

Dans le câdre de Canada on Screen, le TIFF présente deux programmes de courts-métrages comprenant certains des plus importants films d’avant-garde, de fiction et d’animation produits au pays.

Canada On Screen Shorts Programme 2

As part of the Canada on Screen programme, we present two compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated work ever produced in our country.

Dans le câdre de Canada on Screen, le TIFF présente deux programmes de courts-métrages comprenant certains des plus importants films d’avant-garde, de fiction et d’animation produits au pays.

Calendar

Atom Egoyan’s most intimate and rigorous film is driven also by sly humour, thanks in part to the director’s performance as a photographer who suspects his wife is having an affair with their guide during their tour of Armenia. Calendar captures a key moment in the writer-director’s technical maturation, pointing the way to Exotica and The Sweet Hereafter.

Calendar est l’un des films les plus intimes et les plus soignés d’Atom Egoyan. Son interprétation dans le rôle d’un photographe qui suspecte sa femme d’entretenir une liaison avec leur guide pendant leur voyage en Arménie est emplie d’humour et d’une grande finesse. Calendar saisit un moment clé dans la carrière de l’auteur-réalisateur et dans la maturité technique qu’il a acquise. Ce film annonce les oeuvres à venir, notamment Exotica et The Sweet Hereafter.

Dead Ringers

Displaying a new level of formal precision on the part of David Cronenberg, this psychological horror, about twin gynecologists (Jeremy Irons) obsessed with the same woman (Geneviève Bujold), moved the director away from his genre origins and into the realm of art-house auteur.

Dans ce film d’horreur psychologique, David Cronenberg révèle une nouvelle facette de son talent, notamment relative à la forme et à l’aspect visuel qu’ils cisèlent avec précision. Ce conte horrifique, qui met en scène des jumeaux gynécologues interprétés par Jeremy Irons et obsédés par la même femme (Geneviève Bujold), a permis à Cronenberg de s’éloigner de ses premières amours et de son genre de prédilection, tout en le faisant accéder au rang d’auteur d’art et d’essai.

In Conversation With... Gordon Pinsent

One of Canada's most beloved actors joins us at TIFF Bell Lightbox to look back at his remarkable, six-decade career and his work with such talents as Julie Christie, Norman Jewison, Christopher Plummer, and Sarah Polley.

Depuis la fin des années 1950, soit 10 ans après avoir quitté Terre-Neuve pour Toronto, l'acteur de renom Gordon Pinset mène une brillante et polyvalente carrière qui ne cesse de charmer les spectateurs canadiens et internationaux.

Les Ordres

Winner of the Director Prize at Cannes, Michel Brault’s drama — recounting the Canadian government’s invocation of the War Measures Act during the October Crisis — is as influential a political film as Gillo Pontecorvo’s Battle of Algiers, and remains the apex of the fusion between modernism and politics that energized Quebeçois cinema from the 1960s through to the 1980s.

Ce drame de Michel Brault, qui a remporté la Palme du Meilleur Réalisateur à Cannes, fait le récit de l’invocation d’une clause relative à la loi sur les mesures de guerre par le gouvernement canadien pendant la Crise d’Octobre. C’est un film politique dont l’influence a été aussi déterminante que Battle of Algiers, de Gillo Pontecorvo. Cette oeuvre reste l’apogée de la fusion entre le modernisme et la politique, moteurs créatifs du cinéma québécois des années 1960 jusqu’aux années 1980.

Manufactured Landscapes

Winner of the Best Canadian Feature prize at TIFF, Jennifer Baichwal's documentary follows celebrated Canadian photographer Edward Burtynsky, whose large-scale studies present a stunning aesthetic dimension to the industrial conquest of nature. Beautifully shot and edited, this is a profoundly unsettling look at human activity and the destructive ways in which we live.

Ce documentaire de Jennifer Baichwal, qui a remporté le prix du Meilleur Long-Métrage Canadien au TIFF, suit les pas du célèbre photographe canadien Edward Burtynsky dont les oeuvres en grand format apportent une surprenante dimension esthétique à la conquête industrielle de la nature. C’est un film magnifiquement réalisé et monté, qui observe avec une grande profondeur l’activité humaine et les différents modes de destructions à l’oeuvre dans notre façon de vivre.

Mommy

With his fifth film, Xavier Dolan, still only 25 years old, solidified his standing as the most celebrated young filmmaker in the world. Focusing on a troubled young man, his loving but overwhelmed mother, and a neighbour who creates a brief stability in their lives, Mommy was driven by a searing emotional intensity and a daring aesthetic that culminated in perhaps the most celebrated sequence in Canadian film history.

Avec ce cinquième film, Xavier Dolan, qui avait alors 25 ans, vient confirmer et consolider son statut de plus jeune réalisateur reconnu dans le monde. Le film se concentre sur la vie d’un jeune homme en difficulté, sur sa mère pleine d’amour pour lui, mais totalement dépassée, et sur leur voisine qui parviendra à créer une brève stabilité dans leurs vies. Mommy est guidé par une intensité émotionnelle qui ne fait que monter en puissance tout au long du film. Son esthétique et son audacité culminent dans ce qui restera sans doute comme l’une des scènes les plus célèbres de l’histoire du cinéma canadien.

Stories We Tell

Academy Award–nominated director Sarah Polley looks at family and the things we hide from one another, in her celebrated documentary follow-up to her features Away from Her and Take This Waltz.

Avec son documentaire Stories we tell, l’actrice et réalisatrice Sarah Polley (nominée aux Oscars pour son film Away from Her) explore le concept de la famille et de ce qu’on se cache l’un à l’autre.

Wavelength

A continuous zoom through Michael Snow's New York City loft, interspersed with four episodes that hint at conventional commercial movie plots, Wavelength was heralded almost immediately as a modernist masterpiece. US critic Manny Farber called it "a pure, tough, 45 minutes," likely to have as significant an impact on the underground cinema as D.W. Griffith’s work had on narrative films. Nearly 50 years later, few would think of disagreeing with his assessment.

Wavelength est une plongée dans le loft new yorkais de Michael Snow, entrecoupée de quatre épisodes reprenant les codes conventionnels de l’industrie du cinéma et du film commercial. Il a immédiatement été proclamé chef-d’oeuvre moderniste. Le critique américain, Manny Farber, a précisé que c’était « 45 minutes de pureté et de dureté ». Wavelength a eu autant d’impact sur le cinéma underground que les films de D.W. Griffith ont pu en avoir sur la narration cinématographique. Près de 50 ans plus tard, très peu de personnes pourraient dire le contraire et remettre en question cette vérité.

Canada on Screen

Canada à l’écran

 

ANIMATION

  1. Âme noire, Martine Chartrand (2001)
  2. Begone Dull Care, Norman McLaren, Evelyn Lambart (1949)
  3. The Big Snit, Richard Condie (1985)
  4. Cameras Take Five, Steven Woloshen (2002)
  5. Le chapeau, Michèle Cournoyer (1999)
  6. L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back (1987)
  7. Hunger/La faim, Peter Foldes (1974)
  8. Log Driver’s Waltz, John Weldon (1979)
  9. Neighbours, Norman McLaren (1952)
  10. Le Paysagiste, Jacques Drouin (1976)
  11. Ryan, Chris Landreth (2004)
  12. The Sand Castle/Le Château de sable, Co Hoedeman (1977)
  13. The Street/La Rue, Caroline Leaf (1976)
  14. The Sweater, Sheldon Cohen (1980)
  15. When the Day Breaks, Wendy Tilby, Amanda Forbis (1999)

COMMERCIALS / MESSAGES PUBLICITAIRES

  1. “Arctic Sun” Tropicana, BBDO (2010)
  2. “Bike Story” Canadian Tire, Doner Schur Peppler (1990)
  3. “Do You Eat the Red Ones Last” Smarties, Ogilvy & Mather (1967)
  4. “Dove Evolution” Dove Self-esteem Fund, Ogilvy & Mather (2006)
  5. “It’s Not a Mistake, Start the Car!” Ikea Canada, Zig (2005)
  6. “Meunier” Pepsi, Blouin Coulombe Dube Thompson (1993)
  7. “Mona Lisa” Cadbury’s Caramilk, DDB Canada (1973)
  8. “On est six millions faut se parler” Labatt 50, BCP (1975)
  9. “Proud Fathers” Tim Hortons, Enterprise (2006)
  10. “The Rant” Molson Canadian, Bensimon Byrne (2000)

DOCUMENTARIES / DOCUMENTAIRES

  1. La Bête lumineuse, Pierre Perrault (1982)
  2. Les Bûcherons de la Manouane, Arthur Lamothe (1962)
  3. Churchill’s Island, Stuart Legg (1941)
  4. Corral, Colin Low (1954)
  5. Foster Child, Gil Cardinal (1987)
  6. Hommes à louer, Rodrigue Jean (2009)
  7. Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Alanis Obomsawin (1993)
  8. Lonely Boy, Wolf Koenig, Roman Kroitor (1962)
  9. La Lutte, Michel Brault, Marcel Carrière, Claude Fournier, Claude Jutra (1961)
  10. Manufactured Landscapes, Jennifer Baichwal (2006)
  11. Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media, Mark Achbar, Peter Wintonick (1992)
  12. A Married Couple, Allan King (1969)
  13. Memorandum, Donald Brittain, John Spotton (1965)
  14. My Winnipeg, Guy Maddin (2007)
  15. Not a Love Story: A Film About Pornography, Bonnie Sherr Klein (1981)
  16. On est au coton, Denys Arcand (1970)
  17. Picture of Light, Peter Mettler (1994)
  18. Pour la suite du monde, Pierre Perrault, Michel Brault (1963)
  19. Les raquetteurs, Gilles Groulx, Michel Brault (1958)
  20. Stories We Tell, Sarah Polley (2012)
  21. The Things I Cannot Change, Tanya Ballantyne Tree (1967)
  22. Warrendale, Allan King (1967)

EXPERIMENTAL FILM AND VIDEO / VIDÉOS ET FILMS EXPÉRIMENTAUX

  1. The Hundred Videos, Steve Reinke (1989-1996)
  2. Birthday Suit – with scars and defects, Lisa Steele (1974)
  3. The Hart of London, Jack Chambers (1970)
  4. Lamentations: A Monument for the Dead World, R. Bruce Elder (1985)
  5. Like a Dream That Vanishes, Barbara Sternberg (1999)
  6. Rat Life and Diet in North America, Joyce Wieland (1968)
  7. Reason Over Passion, Joyce Wieland (1968)
  8. La région centrale, Michael Snow (1971)
  9. Sackville, I’m Yours, Colin Campbell (1972)
  10. trapline, Ellie Epp (1976)
  11. Trees of Syntax, Leaves of Axis, Daïchi Saïto (2009)
  12. Variations on a Cellophane Wrapper, David Rimmer (1970)
  13. Very Nice, Very Nice, Arthur Lipsett (1961)
  14. Le Voleur vit en enfer, Robert Morin, Lorraine Dufour (1984)
  15. Wavelength, Michael Snow (1967)

FEATURES / LONGS MÉTRAGES

  1. The Apprenticeship of Duddy Kravitz, Ted Kotcheff (1974)
  2. Archangel, Guy Maddin (1990)
  3. Atanarjuat: The Fast Runner, Zacharias Kunuk (2001)
  4. Back to God’s Country, David Hartford (1919)
  5. Bar salon, André Forcier (1974)
  6. The Bitter Ash, Larry Kent (1963)
  7. Black Christmas, Bob Clark (1974)
  8. Les Bons Débarras, Francis Mankiewicz (1979)
  9. Le Chat dans le sac, Gilles Groulx (1964)
  10. C.R.A.Z.Y., Jean-Marc Vallée (2005)
  11. Calendar, Atom Egoyan (1993)
  12. Dead Ringers, David Cronenberg (1988)
  13. Le Déclin de l'empire américain, Denys Arcand (1986)
  14. La Femme de l'hôtel, Léa Pool (1984)
  15. Goin’ Down the Road, Donald Shebib (1970)
  16. La Guerre des tuques, André Melançon (1984)
  17. I’ve Heard the Mermaids Singing, Patricia Rozema (1987)
  18. J. A. Martin, photographe, Jean Beaudin (1977)
  19. Jésus de Montréal, Denys Arcand (1989)
  20. Léolo, Jean-Claude Lauzon (1992)
  21. Life Classes, William D. MacGillivray (1987)
  22. Loyalties, Anne Wheeler (1986)
  23. Mommy, Xavier Dolan (2014)
  24. Mon oncle Antoine, Claude Jutra (1971)
  25. Mourir à tue-tête, Anne Claire Poirier (1979)
  26. My American Cousin, Sandy Wilson (1985)
  27. Nobody Waved Good-bye, Don Owen (1964)
  28. Les Ordres, Michel Brault (1974)
  29. La petite Aurore, l’enfant martyre, Jean-Yves Bigras (1952)
  30. Rude, Clement Virgo (1995)
  31. Sonatine, Micheline Lanctôt (1984)
  32. The Sweet Hereafter, Atom Egoyan (1997)
  33. À tout prendre, Claude Jutra (1964)
  34. Tit-Coq, Gratien Gélinas, René Delacroix (1953)
  35. Thirty Two Short Films About Glenn Gould, François Girard (1993)
  36. Videodrome, David Cronenberg (1983)
  37. La Vie rêvée, Mireille Dansereau (1972)
  38. Le Vieux Pays où Rimbaud est mort, Jean Pierre Lefebvre (1977)
  39. La Vraie Nature de Bernadette, Gilles Carle (1972)
  40. Water, Deepa Mehta (2005)

MOVING-IMAGE INSTALLATIONS / INSTALLATIONS AUDIOVISUELLES

  1. … from the Transit Bar, Vera Frenkel (1992)
  2. In the Labyrinth, Roman Kroitor, Colin Low, Hugh O’Connor (1967)
  3. Overture, Stan Douglas (1986)
  4. The Paradise Institute, Janet Cardiff, George Bures Miller (2001)
  5. Two Generators, Rodney Graham (1984)
  6. Two Sides to Every Story, Michael Snow (1974)

MUSIC VIDEOS / VIDÉOS DE MUSIQUE

  1. “1234” by Feist, dir. Patrick Daughters (2007)
  2. “60 rue des Lombards” by UZEB, dir. François Girard (1986)
  3. “Bye Bye Mon Cowboy” by Mitsou (1988)
  4. “Drop the Needle” by Maestro Fresh Wes, dir. Joel Goldberg (1990)
  5. “Hotline Bling” by Drake, dir. Director X (2015)
  6. “In My Secret Life” by Leonard Cohen, dir. Floria Sigismondi (2001)
  7. “Neon Bible” by Arcade Fire, dir. Vincent Morisset (2007)
  8. “Oblivion” by Grimes, dir. Emily Kai Bock, Grimes (2012)
  9. “Queen of Hearts” by Fucked Up, dir. Scott Cudmore (2012)
  10. “La rue principale” by Les Colocs, dir. André Fortin (1993)

SHORTS / COURTS MÉTRAGES

  1. Elvis Gratton, Pierre Falardeau (1981)
  2. Frank’s Cock, Mike Hoolboom (1993)
  3. The Heart of the World, Guy Maddin (2000)
  4. The Making of Monsters, John Greyson (1991)
  5. Noah, Walter Woodman, Patrick Cederberg (2013)
  6. North of Superior, Graeme Ferguson (1971)
  7. Rhapsody in Two Languages, Gordon Sparling (1934)
  8. Save My Lost Nigga Soul, Clement Virgo (1993)
  9. Springtime in Greenland, John Paizs (1981)
  10. You Take Care Now, Ann Marie Fleming (1989)

TELEVISION / ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES

  1. Anne of Green Gables (1985)
  2. The Beachcombers (1972-1990)
  3. The Boys of St. Vincent (1992)
  4. Bye Bye (1968-present)
  5. Canada: A People’s History (2000-2001)
  6. Codco (1986-1992)
  7. Le Défi mondial (1986)
  8. Degrassi Junior High (1987-1991)
  9. La famille Plouffe (1953)
  10. For the Record (1976-1985)
  11. The Friendly Giant (1958-1985)
  12. Hockey Night in Canada/La Soirée du hockey (1952-present)
  13. Lance et Compte (1986-2015)
  14. Minuit, le soir (2005-2007)
  15. Nunavut (Our Land) (1995)
  16. La Petite Vie (1993-1997)
  17. Point de mire (1956-1959)
  18. Rock et Belles Oreilles (1986-1988)
  19. SCTV (1976-1981)
  20. The Wayne and Shuster Hour (1952)
  21. This Hour Has Seven Days (1964-1966)
  22. Wojeck (1966-1968)

Partners | Partenaires

    Presenting Partners | Partenaires de présentation Supported by | Supporté par Co-Producing Partners | Partenaires de co-production National Canadian Film Day 150 Partners | Partenaires de la Journée du cinéma canadien 150

Get film inspiration to your inbox

You can unsubscribe at any time. See our privacy policy.

festival-archive