Canada on Screen / Canada à l’écran

  • library_booksAbout / À propos
  • starScreenings / Projections
  • peoplePartners / Partenaires
  • list150 Works / 150 œuvres
  • new_releasesContest / Concours

Canada on Screen

Canada on Screen is the most ambitious retrospective of our country’s moving-image heritage ever attempted. How appropriate that this venture should happen during the Canadian Sesquicentennial, in light of what the Centennial in 1967 did to awaken us to our own identity. Canada’s moving-image heritage—features, shorts, documentaries, animation, television, experimental works, music videos, commercials, and moving-image installations—is known only partially to all of us, but we have made some of the world’s most important films in all of these areas. This programme of the Essential 150 will allow us to showcase the best films in a country-wide celebration throughout 2017. Enjoy—and discover!

—Piers Handling

Canada on Screen is a co-production between TIFF and three core project partners — Library and Archives Canada, the Cinémathèque québécoise, and The Cinematheque in Vancouver — for Canada’s sesquicentennial in 2017. Beginning in January and running throughout the year, this free programme will present moving-image installations, special events and guests, an extensive online catalogue, and screenings across the country, all based on a list of 150 essential moving-image works from Canada’s history, and compiled through a national poll of industry professionals.

See the full release

Canada à l’écran

Canada à l’écran est la rétrospective la plus ambitieuse jamais programmée. Elle permet de mettre en lumière l’héritage cinématographique canadien, et c’est une grande première dans notre pays. Le contexte est d’ailleurs idéal ! Nous n’aurions en effet pas pu trouver meilleur moment que celui du 150e anniversaire du Canada pour célébrer l’héritage du cinéma canadien, en prenant pour exemple les commémorations du centenaire de 1967 qui ont permis de donner une nouvelle dimension à notre identité. De l’héritage laissé par le cinéma canadien, que ce soit en matière de longs-métrages, de courtsmétrages, de documentaires, de films d’animation, de télévision, d’œuvres expérimentales, de clips vidéos, de publicités ou encore d’installations cinématographique, nous ne connaissons finalement qu’une petite partie d’un tout beaucoup plus vaste. Nous avons en effet réalisé quelques-uns des plus grands films dans chacune de ces catégories. Ce programme des « 150 films Essentiels » nous permettra également de diffuser les plus grandes œuvres dans l’ensemble du Canada pendant toute l’année 2017. Bonnes séances et bonnes découvertes à toutes et à tous !

—Piers Handling

Canada à l’écran est une coproduction réalisée à l’occasion du 150e anniversaire du Canada par le TIFF et trois partenaires principaux : Bibliothèque et Archives Canada, la Cinémathèque québécoise et la Cinémathèque de Vancouver. À partir de janvier et durant toute l’année, ce programme présentera gratuitement des installations, des événements et invités spéciaux, un catalogue en ligne exhaustif ainsi que des projections partout au pays. L’ensemble du contenu s’appuie sur une liste de 150 œuvres cinématographiques ou vidéographiques qui ont marqué l’histoire du Canada, telle que conçue à la suite d’un sondage national auprès de spécialistes de l’industrie.

Communiqué de presse

Toronto Screenings - TIFF Bell Lightbox

Spring / Printemps 2017

Canada On Screen Shorts Programme 5 / Courts métrages Canada à l’écran – Programme 5

JUNE 18 / 18 JUIN

As part of the Canada on Screen programme, we present compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated works ever produced in our country.

Le programme Canada à l’écran présente des collections rassemblant certaines des meilleures œuvres d’avant-garde, de prise de vue réelle et d’animation produites dans notre pays.

2017 Next Wave Jump Cuts Young Filmmakers Showcase: National Edition / Vitrine "Next Wave Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes: Édition nationale 2017

MAY 13 / 13 MAI

The TIFF Next Wave Young Filmmakers Showcase presents short films created for young people by young people.

Vitrine "Next Wave Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes présente des courts métrages réalisés par des jeunes pour les jeunes.

2017 TIFF Kids Jump Cuts Young Filmmakers Showcase: National Edition / Vitrine "TIFF Kids Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes: Édition nationale 2017

MAY 13 / 13 MAI

The TIFF Kids Young Filmmakers Showcase presents short films created for young people by young people.

Vitrine "TIFF Kids Jump Cuts" destinée aux jeunes cinéastes présente des courts métrages réalisés par des jeunes pour les jeunes.

Canada On Screen Shorts Programme 4

MAY 14 / 14 MAI

As part of Canada on Screen, we present mixed programmes of shorts spotlighting some of the most significant live-action, animated, and avant-garde works ever produced in our country.

La Bête lumineuse

MAY 20 / 20 MAI

An all-male hunting trip becomes the occasion for a portrait of male savagery and of testosterone-driven persecution, in this documentary by the legendary Québécois poet, filmmaker and anthropologist Pierre Perrault.

Signé par le légendaire poète, cinéaste et anthropologue québécois Pierre Perrault, ce documentaire sur un voyage de chasse rempli de testostérone devient un portrait saisissant de la barbarie et de la persécution au masculin.

Toronto Screenings - TIFF Bell Lightbox

Summer / Été 2017

Canada On Screen Shorts Programme 5 / Courts métrages Canada à l’écran – Programme 5

JUNE 18 / 18 JUIN

As part of the Canada on Screen programme, we present compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated works ever produced in our country.

Le programme Canada à l’écran présente des collections rassemblant certaines des meilleures œuvres d’avant-garde, de prise de vue réelle et d’animation produites dans notre pays.

Warrendale introduced by Seth Feldman / introduit par Seth Feldman

JUNE 27 / 27 JUIN

York University film scholar Seth Feldman introduces Allan King's groundbreaking "actuality drama."

Seth Feldman, chercheur de York University, introduit le « drame d’actualité » révolutionnaire d’Allan King.

Hommes à louer / Men For Sale

JUNE 25 / 25 JUIN

Rodrigue Jean's powerful and uncompromising documentary about Montreal's male prostitution industry sent shock waves through the media, as well as the Quebec documentary establishment.

Signé Rodigue Jean, ce documentaire puissant et sans compromis portant sur l'industrie de la prostitution masculine à Montréal a créé une onde de choc à la fois dans les médias et dans le monde du documentaire québécois.

Les Ordres

JULY 1 / 1 JUILLET

As startling and audacious now as it was when the October Crisis was still fresh in Canadians' collective memory, Michel Brault's docudrama remains a chilling demonstration of just how swiftly (and efficiently) a country that prides itself on its good sense can descend into a surreal nightmare of Kafkaesque dimensions.

Aussi percutant et audacieux que lorsque la Crise d'octobre était encore fraîche dans la mémoire collective canadienne, ce docudrame de Michel Brault demeure une démonstration terrifiante de la rapidité avec laquelle un pays peut sombrer dans un cauchemar digne de Kafka, même lorsqu'il se croit rempli de sagesse.

Manufactured Landscapes

JULY 1 / 1 JUILLET

The most accomplished and expansive work of director Jennifer Baichwal's career to date, Manufactured Landscapes was one of the most celebrated Canadian films of the 2000s.

Paysages manufacturés, qui est l'œuvre la plus accomplie et la plus expansive de Jennifer Baichwal à ce jour, a été l'un des films canadiens les plus primés des années 2000.

Calendar

JULY 1 / 1 JUILLET

Atom Egoyan both directs and stars in Calendar, playing a photographer commissioned to shoot several historical Armenian churches for a calendar in the company of his wife and a local Armenian who serves as a driver/guide for the couple.

Atom Egoyan est à la fois le réalisateur et l'acteur principal de ce film qui suit un photographe envoyé en Arménie pour photographier plusieurs églises historiques en vue d'un calendrier.

Videodrome

JULY 1 / 1 JUILLET

The Manchurian Candidate reprogrammed as a cautionary nightmare courtesy of Marshall McLuhan, David Cronenberg's sixth commercial feature imagines a world where beamed-in satellite transmissions have the power to both generate hallucinatory episodes in viewers and alter their organic material.

Relecture du film Le candidat mandchou sous la forme d'une mise en garde cauchemardesque de Marshall McLuhan, le sixième long métrage de David Cronenberg dépeint un monde dans lequel des images de tortures pornographiques extrêmes transmises par satellite ont le pouvoir d'entraîner des délires hallucinatoires et des transformations biologiques chez les spectateurs.

J.A. Martin photographe

JULY 2 / 2 JUILLET

Often included on lists of the best Canadian films of all time, J.A. Martin photographe is set in Quebec at the turn of the century, where the title character (Marcel Sabourin) is a countryside photographer who spends every summer travelling to remote villages.

Souvent cité dans la liste des meilleurs films canadiens de l'histoire, J.A. Martin Photographe se déroule dans le Québec du tournant du siècle dernier. Incarné par Marcel Sabourin, le personnage-titre du film passe tous ses étés à photographier des villages de campagne éloignés.

Mon oncle Antoine

JULY 18 / 18 JUILLET

Claude Jutra's beautiful coming-of-age story doubles as a portrait of a hypocritical Quebec society dominated by the Catholic Church and Anglo-American capitalism.

Avec cette belle histoire sur le passage de l'enfance à l'âge adulte, Claude Jutra brosse aussi le portrait d'une société hypocrite, dominée par l'Église catholique et le capitalisme anglo-américain.

Reason Over Passion introduced by Kay Armatage / introduit par Kay Armatage

JULY 23 / 23 JUILLET

Celebrated film scholar Kay Armatage introduces Joyce Wieland's cross-Canada avant-garde odyssey.

La célèbre théoricienne du cinéma Kay Armatage introduit ce film d’avant-garde de Joyce Wieland qui propose une odyssée à travers le Canada.

Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media / Chomsky, les médias et les illusions nécessaires

JULY 25 / 25 JUILLET

An unlikely internatonal sensation, this documentary about the esteemed yet controversial left-wing thinker focuses on one of Chomsky's primary ideas.

Succès international inattendu, ce documentaire sur le célèbre et controversé penseur de gauche met l'accent l'une des notions centrales chez Noam Chomsky.

La Petite Aurore, l’enfant martyr / Little Aurore's Tragedy

JULY 29 / 29 JUILLET

La petite Aurore was a huge commercial success that helped launch the nascent Quebec film industry in the 1950s.

La petite Aurore, l'enfant martyre est le phénomène commercial qui a contribué à lancer l'industrie du cinéma québécois durant les années 1950.

Memorandum / Pour mémoire

JULY 30 / 30 JUILLET

Memorandum is one of the most incisive and powerful "essay films" ever made in Canada: a complex, multi-layered, angry and deeply affecting exploration of the role played by "ordinary people" in one of history's greatest atrocities.

Pour mémoire est l'un des " essais cinématographiques " les plus forts et pénétrants jamais réalisés par des Canadiens : une étude complexe, féroce et profondément touchante du rôle joué par des " gens ordinaires " dans l'une des pires atrocités de l'Histoire.

Jésus de Montréal introduced by Denys Arcand / introduit par Denys Arcand

AUG 12 / 12 AOÛT

Academy Award winner Denys Arcand introduces his eqully celebrated follow-up to the international hit Le Déclin de l'empire américain.

Le réalisateur québécois oscarisé Denys Arcand introduit le film qui a internationalisé sa carrière.

Le Déclin de l’empire américain introduced by Denys Arcand

AUG 11 / 11 AOÛT

The Oscar-winning Quebec filmmaker introduces his international breakthrough feature.

Kanehsatake: 270 Years of Resistance

AUG 27 / 27 AOÛT

The first documentary to win the Best Canadian Feature award at TIFF, Kanehsatake went on to win more than a dozen international awards, and stands as a watershed film in the history of First Peoples cinema.

Premier documentaire à remporter le Prix du meilleur film canadien au TIFF, Kanehsatake a ensuite remporté une douzaine de prix internationaux.

The Hart of London

AUG 31 / 31 AOÛT

Using his hometown of London, Ontario as a focal point, celebrated experimental filmmaker Jack Chambers explores the cycles of life and death, the relationship between man and nature, and the beauty and brutality of human existence.

Utilisant sa ville natale de London, en Ontario, comme point central, le cinéaste expérimental de renom Jack Chambers explore les cycles de la vie et de la mort, les rapports entre l'homme et la nature, et la beauté et la brutalité de l'existence humaine.

Life Classes

SEP 3 / 3 SEPTEMBRE

William D. MacGillivray's deceptively simple story focuses on Mary, a young woman in a small Nova Scotia community who passes the time working on paint-by-number paintings and caring for her ailing grandmother.

Cette histoire en apparence simple de William D. MacGilivray se concentre sur Mary, une jeune femme qui partage son temps entre la peinture à numéros et les soins qu'elle prodigue à sa grand-mère malade dans une petite ville de la Nouvelle-Écosse.

Vancouver Screenings - The Cinematheque, Vancouver

Atanarjuat: The Fast Runner (Atanarjuat: La légende de l'homme rapide)

MAY 29 / 29 MAI

“Two young brothers – one renowned for his exceptional strength, the other for being a fast runner – provoke the envy of a rival tribe, who attacks them in the middle of the night. Only one of the brothers manages to escape by running frantically across the ice, naked. […] the story unfolds at its own pace, which is both elliptical, reflecting the change of seasons, and contemplative, closely observing the characters’ daily life. Overall, the film is structured like a Western.”

« Deux jeunes frères reconnus l'un par sa force exceptionnelle, l'autre pour sa grande rapidité à la course, attisent la jalousie d'une bande ennemie qui les attaquera en pleine nuit. Un seul des deux frères parviendra à s'échapper à la suite d'une course effrénée, nu, sur la banquise. (...) le récit évolue à son rythme, à la fois elliptique, pour marquer le passage de saisons, et contemplatif, pour cerner la vie au quotidien, alors que le film dans son ensemble est structuré comme un western.»

Videodrome

MAY 18 / 18 MAI

In visionary director David Cronenberg’s influential and conceptually ingenious film, disturbing satellite transmissions of mysterious origin lure the owner of a sleazy cable-TV channel into a sinister world of “new flesh” and hallucinatory horror.

preceded by Frank’s Cock

Prominent Canadian experimenter Mike Hoolboom’s dazzling split-screen film addresses love in the age of AIDS and features a tour de force monologue by actor Callum Keith Rennie.

Dans ce film influent et innovateur du réalisateur visionnaire David Cronenberg, un directeur de chaîne de télévision est attiré par de mystérieuses transmissions satellite vers le monde sinistre, hallucinatoire et horrifique de la « nouvelle chair ».

précédé par Frank’s Cock

Signée par Mike Hoolbloom, un cinéaste renommé pour ses expérimentations, cette œuvre éblouissante réalisée à l’aide de la technique de l’écran partagé porte sur l’amour à l’ère du SIDA, avec un superbe monologue de l’acteur Callum Keith Rennie.

Calendar

JUN 14 / 14 JUIN

In one of his most playful and rigorous works, director Atom Egoyan plays a photographer travelling on assignment in Armenia, where he begins to suspect that he is also documenting the disintegration of his marriage.

preceded by Noah

Made on a micro-budget by two Ryerson University film students, this innovative tale of life and love in our digital age unfolds entirely on a teen’s computer screen.

Dans cette œuvre aussi ludique que rigoureuse, le réalisateur Atom Egoyan incarne un photographe qui, lors d’un voyage en Arménie, réalise peu à peu qu’il est en train de documenter la désintégration de son mariage

précédé par Noah

Créée avec très peu de moyens par deux étudiants en cinéma de Ryerson University, cette fable innovatrice se déroulant entièrement sur l’écran d’ordinateur d’un adolescent porte sur la vie et l’amour à l’ère numérique.

Kanehsatake: 270 Years of Resistance / Kanehsatake, 270 ans de résistance

JUN 29 / 29 JUIN

Abenaki filmmaker Alanis Obomsawin, one of Canada’s most respected documentarians, provides a powerful behind-the-barricades look at Canada’s Oka crisis of 1990, a stand-off over land rights pitting Quebec Mohawks against provincial police and the Canadian military.

preceded by Hunger / La faim

A pioneering work of computer animation, Peter Foldès’s 1974 short, a tale of gluttony in a world of widespread hunger, was made with technology developed at the National Research Council.

La réalisatrice abénaquise Alanis Obomsawim figure parmi les plus importants documentaristes du Canada. Dans ce film-choc, elle pose son puissant regard sur les coulisses de la crise d’Oka (1990), un conflit territorial opposant les Mohawks du Québec et les autorités québécoises et canadiennes.

précédé par Hunger / La faim

Le cinéaste Peter Foldès, pionnier de l’animation par ordinateur, a réalisé en 1974 ce court métrage portant sur la gourmandise dans un contexte de famine. Le film a été créé avec une technologie développée par le Conseil national de recherches du Canada.

Wavelength

Canadian master Michael Snow’s 1967 milestone is one of avant-garde cinema’s most celebrated and influential works. The film consists of a single, continuous, 45-minute zoom shot across a room (the artist’s New York loft), set to a steadily increasing sine wave of sound. It is the first “post-Warhol, post-Minimal movie”.

preceded by trapline

The debut film of Alberta-born, B.C.-based artist and poet Ellie Epp is a work of unparalleled lyricism in Canadian cinema, experimental or otherwise. Shot on 16mm in London (but completed in Vancouver), the film consists of twelve elegant, elliptical scenes at a public bath house, separated by lengths of blank leader that underscore the images’ material substrate

Signé par Michael Snow en 1967, Wavelength figure parmi les œuvres les plus marquantes et les plus célébrées du cinéma d’avant-garde. Le film est constitué d’un plan unique et continu : un zoom de 45 minutes dans une pièce (le loft de l’artiste à New York) accompagné d’une onde sinusoïdale qui augmente progressivement. « Il s’agit du premier film post-Warhol et post-minimal. »

précédé par trapline

Le premier film d’Ellie Epp, une poète née en Alberta et maintenant basée en Colombie-Britannique, est caractérisé par un lyrisme sans égal dans le cinéma canadien, le cinéma expérimental et l’histoire du cinéma en général. Tournée en 16 mm dans des bains publics à Londres (mais achevée à Vancouver), l’œuvre se divise en 12 scènes élégantes et elliptiques entre lesquelles sont insérées des bandes-amorces vierges qui soulignent le support matériel de l’image.

Montréal Screenings - Cinémathèque quebecoise, Montréal

Atanarjuat: The Fast Runner (Atanarjuat: La légende de l'homme rapide)

MAY 29 / 29 MAI

“Two young brothers – one renowned for his exceptional strength, the other for being a fast runner – provoke the envy of a rival tribe, who attacks them in the middle of the night. Only one of the brothers manages to escape by running frantically across the ice, naked. […] the story unfolds at its own pace, which is both elliptical, reflecting the change of seasons, and contemplative, closely observing the characters’ daily life. Overall, the film is structured like a Western.”

« Deux jeunes frères reconnus l'un par sa force exceptionnelle, l'autre pour sa grande rapidité à la course, attisent la jalousie d'une bande ennemie qui les attaquera en pleine nuit. Un seul des deux frères parviendra à s'échapper à la suite d'une course effrénée, nu, sur la banquise. (...) le récit évolue à son rythme, à la fois elliptique, pour marquer le passage de saisons, et contemplatif, pour cerner la vie au quotidien, alors que le film dans son ensemble est structuré comme un western.»

Water

MAY 30 / 30 MAI

Set in Varanasi in the late 1930s, against the backdrop of Gandhi's non-violent protests and campaign to better the condition of women, Water takes place in an ashram where widows both old and young (including a girl of seven) are sent to live out their lives in austerity after the deaths of their husbands. When a beautiful young widow, who has been forced into prostitution by the ashram's imperious overseer begins an affair with a wealthy follower of Gandhi, the stage is set for tragedy. At once intimate and epic, Water was an international hit and received an Oscar nomination for Best Foreign Language Film.

La cinéaste Deepa Mehta a donné à ce portrait d'enfant une vérité intemporelle, refusant de céder aux menaces des fondamentalistes hindous qui avaient réussi à interrompre le tournage de son film, qu'elle dut repousser pendant plusieurs années. Le sort des veuves est encore un sujet tabou dans l'Inde d'aujourd'hui, et on sent ici la détermination d'une femme qui, avec sa caméra, défie l'immobilisme.

Calendar

MAY 30 / 30 MAI

In one of his most playful and rigorous works, director Atom Egoyan plays a photographer travelling on assignment in Armenia, where he begins to suspect that he is also documenting the disintegration of his marriage.

Dans cette œuvre aussi ludique que rigoureuse, le réalisateur Atom Egoyan incarne un photographe qui, lors d’un voyage en Arménie, réalise peu à peu qu’il est en train de documenter la désintégration de son mariage.

Videodrome

MAY 31 / 31 MAI

In visionary director David Cronenberg’s influential and conceptually ingenious film, disturbing satellite transmissions of mysterious origin lure the owner of a sleazy cable-TV channel into a sinister world of “new flesh” and hallucinatory horror.

Dans ce film influent et innovateur du réalisateur visionnaire David Cronenberg, un directeur de chaîne de télévision est attiré par de mystérieuses transmissions satellite vers le monde sinistre, hallucinatoire et horrifique de la «nouvelle chair».

Archangel

JUNE 1 / 1 JUIN

“Guy Maddin was already an acclaimed filmmaker when he released his second feature, Archangel. Both a romance and a war story, this pastiche of silent film aesthetics was shot in 1990 in Winnipeg. […] Merging many elements, including influences from Kenneth Anger and Eisenstein, the film rushes forward in an increasingly feverish staccato. While white rabbits make a surprise attack on a trench, a brave muzhik strangles a horrible Bolshevik with his own guts.”

« Guy Maddin est déjà un cinéaste célébré lorsqu'il lance son deuxième long métrage : Archangel. Film d'amour, film de guerre film pastichant l'esthétique des films muets, tourné en 1990 à Winnipeg. […] Suite à une conflagration du tout, sorte de mise en fusion de Kenneth Anger et d'Eisenstein, le film s'emballe alors en un staccato de plus en plus possédé où l'attaque-surprise d'une tranchée par des lapins blancs le dispute au geste d'un courageux moujik qui étrangle un bolchevik atroce avec ses propres intestins. »

Dead Ringers

JUNE 9 / 9 JUIN

Displaying a new level of formal precision on the part of David Cronenberg, this psychological horror, about twin gynecologists (Jeremy Irons) obsessed with the same woman (Geneviève Bujold), moved the director away from his genre origins and into the realm of art-house auteur.

La vie de deux jumeaux gynécologues tourne au cauchemar quand une comédienne se présente chez eux pour une maladie rare qui la rend stérile. Ce film souterrain se meut à pas de velours dans des paysages utérins qui nous font renouer avec une nuit primitive dont nous conservons le souvenir. En nous plongeant dans un crépuscule presque incolore, Cronenberg tend à nous transmettre avec ce film somptueux, un sentiment d'horreur de l'existence.

The Three World's of Nick (Springtime in Greenland)

JUNE 12 / 12 JUIN

Screened at the 1984 Toronto International Film Festival as part of a trilogy by Winnipeg director John Paizs, this wickedly funny short represented the then-pervasive punk/DIY ethos as applied to regional indie filmmaking. Paizs constructed an alternate universe from the detritus of Boomer-era, anglo-Canadian pop culture (old TV shows, industrial movies, grade-Z horror, home movies in Kodachrome) while anticipating by several years the deadpan postmodern irony that would overtake US movies.

« Les films de John Paiz sont un mélange impétueux de références à la culture populaire – des bandes dessinées aux films noir, d’espionnage ou d’horreur – bourrés dans le moule des publicités ou des films éducations des années 1950. L’hommage affectueux que Paiz fait à la culture populaire américaine vient toujours avec un certain clin d’œil subversif. »

The Hart of London (La Cerf de Londres)

JUNE 13 / 13 JUIN

“Stan Brakhage considers this to be one of the few truly great films in the history of cinema. The Hart of London is an ambitious, scattered film that juxtaposes archival footage of disasters, urban and natural landscapes, and shots evoking the transition from life to death. This is the rare film that is effective precisely because of its raw, sprawling, inconclusive quality. So much so that it almost predicts the rejection of narrative precepts by postmodernist cinema. Impossible to reduce to a simple summary, the film is perceived differently by the viewer every time he or she watches it.”

« Une œuvre que Stan Brakhage considère comme l'un des quelques grands films du cinéma. The Hart of London est un film ambitieux et éparse qui agence images d'archives de catastrophes, paysages urbains et naturels, et prises de vues évoquant le passage de la vie à la mort. Il s'agit d'un de ces rares films dont l'efficacité est directement liée à son aspect tentaculaire brut et inconclusif à un point tel qu'il anticipe presque le rejet des préceptes narratifs du post-modernisme. Il ne peut se réduire à un simple résumé et vous le percevrez différemment d'un visionnement à un autre. »

Canada XP (Trapline, Variations in Wallpaper, Rat life, Trees of syntax and Sackville I'm yours)

JUNE 15 / 15 JUIN

Trees of Syntax, Leaves of Axis

“Manual interventions on shots of maple trees in situ in Mount Royal Park, edited to haunting improvised music by violinist Malcom Goldstein.”

Interventions manuelles sur prises de vue d'érables In situ sur le Parc du Mont-Royal, superposées à une musique envoutante de l'improvisateur violoniste Malcom Goldstein.

__Rat Life And Diet In North America

“This film tells a story of rebels (played by real rats) and cops (played by real cats). After a long domination by cats, the rats escape from prison (this is their rebellion) and find refuge in Canada. There, they feed on organic produce from a garden where the grass hasn’t been sprayed with DDT.”__

« Ce film est une histoire de rebelles (incarnés par de vrais rats) et de policiers (incarné par de vrais chats). Après une longue période sous la domination des chats, les rats s'enfuient de la prison (c'est la rébellion) et se réfugient au Canada. Là ils se nourrissent des produits organiques du jardin où l'herbe n'a pas été traité au DDT... »

Past Events

Winter / Hiver 2017

Nobody Waved Good-bye / Départ sans adieux

JAN 26

Don Owen's semi-improvised portrait of youthful discontent is one of the key English Canadian features of the early '60s.

Ce portrait plus ou moins improvisé que fait Don Owen du mécontentement des jeunes est l’un des principaux longs métrages anglo-canadiens du début des années 1960.

Goin' Down the Road

JAN 27

Don Shebib's classic of hoser cinema focuses on a pair of pals who find hardship and heartbreak when they take leave of the Maritimes for the bright lights and mean streets of Toronto.

Le classique de Don Shebib porte principalement sur deux copains qui vivent des moments difficiles et un immense chagrin lorsqu’ils quittent les Maritimes pour les lumières vives et les rues misérables de Toronto.

Pour la suite du monde

JAN 29

Michel Brault and Pierre Perrault created a Canadian cinematic classic with this beloved cinema-verité portrait of the island community of Île-aux-Coudres.

Michel Brault et Pierre Perrault ont créé un classique du cinéma-vérité avec ce portait adoré de la communauté de l’Îsle-aux-Coudres.

Tit-Coq

FEB 3

Actor-writer-director Gratien Gélinas' comedy-drama about a happy-go-lucky war veteran's bittersweet homecoming is a beloved classic of Québécois cinema.

Cette comédie dramatique du comédien, auteur et directeur Gratien Gélinas porte sur le retour à la maison doux-amer d’un vétéran de la guerre insouciant et est un classique du cinéma québécois.

Corral

FEB 3

This beautiful, deceptively simple documentary about a cowboy rounding up a herd of wild horses is one of the NFB's crowning achievements.

Ce documentaire d’une grande beauté et d’une simplicité trompeuse au sujet d’un cowboy rassemblant un troupeau de chevaux sauvages constitue l’un des plus grands accomplissements de l’Office national du film.

Bar Salon

FEB 4

Writer-director André Forcier established himself as a formidable talent with this wry, witty tour of Quebec's working-class milieu.

L’auteur et réalisateur André Forcier s’est imposé comme un talent formidable avec ce survol empreint d’ironie et plein d’esprit du milieu ouvrier québécois.

The Apprenticeship of Duddy Kravitz / L'appentissage de Duddy Kravitz

FEB 5

Richard Dreyfuss had a breakthrough role as Mordecai Richler's hustler hero in this hit comedy-drama, one of the finest and funniest accounts of the Jewish experience in Canada.

Richard Dreyfuss joue un rôle marquant dans cette comédie dramatique à succès : celui du héros Mordecai Richler, un battant. Le film constitue l’un des meilleurs et plus amusants récits sur l’expérience des Juifs au Canada.

Canada on (Green) Screen

FEB 18 - APR 23 (digiPlaySpace)

Explore Canada’s National Parks, National Historic Sites and National Marine Conservation Areas through this interactive, green- screen experience. Travel across the country to visit beautiful vistas, hang out with wildlife, and more!

Explorez les parcs nationaux du Canada, ses sites historiques et ses aires marines nationales de conservation grâce à cette expérience interactive avec écran vert. Parcourez le pays pour découvrir de superbes paysages, rencontrez la faune et plus encore!

Mommy

FEB 19

With his fifth film, Xavier Dolan, still only 25 years old, solidified his standing as the most celebrated young filmmaker in the world. Focusing on a troubled young man, his loving but overwhelmed mother, and a neighbour who creates a brief stability in their lives, Mommy was driven by a searing emotional intensity and a daring aesthetic that culminated in perhaps the most celebrated sequence in Canadian film history.

Avec ce cinquième film, Xavier Dolan, qui avait alors 25 ans, vient confirmer et consolider son statut de plus jeune réalisateur reconnu dans le monde. Le film se concentre sur la vie d’un jeune homme en difficulté, sur sa mère pleine d’amour pour lui, mais totalement dépassée, et sur leur voisine qui parviendra à créer une brève stabilité dans leurs vies. Mommy est guidé par une intensité émotionnelle qui ne fait que monter en puissance tout au long du film. Son esthétique et son audacité culminent dans ce qui restera sans doute comme l’une des scènes les plus célèbres de l’histoire du cinéma canadien.

Back to God's Country

FEB 22

Silent-film star Nell Shipman had her greatest international hit with this Far North adventure drama, which became Canada's most successful silent feature.

La vedette du cinéma muet Nell Shipman a connu son plus grand succès international avec ce drame d’aventures qui se passe dans le Grand Nord, devenu le long métrage muet le plus acclamé du Canada.

Mourir à tue-tête / A Scream from Silence

FEB 21

Brutal, angry and compelling, Anne Claire Poirier's controversial broadside against sexual assault brilliantly combines raw intensity with artful distanciation.

Brutale, vibrante de colère et irréfutable, l’attaque cinglante controversée d’Anne Claire Poirier contre l’agression sexuelle associe brillamment intensité brute et recul astucieux.

Water

FEB 25

The conclusion of Deepa Mehta's Elements Trilogy is set in an ashram where a group of widows, ranging in age from seven to 70, are confined to live out the rest of their lives after the deaths of their husbands.

La fin de la trilogie sur les éléments de Deepa Mehta, Water, se déroule dans un ashram où un groupe de veuves, âgées de 7 à 70 ans, sont enfermées pour vivre le reste de leur vie, après la mort de leurs maris.

McLuhan Salon: The Digital Unconscious in Videodrome and Beyond

A mysterious pirate station lures a cocky Toronto cable entrepreneur into the reality-warping world of the "new flesh," in David Cronenberg's prescient and vastly influential vision of a media age run amok.

Dans ce film visionnaire de David Cronenberg traitant du déclin de l’ère des médias, un arrogant directeur de chaîne de télévision de Toronto est attiré par une mystérieuse chaîne pirate dans un monde qui déforme la réalité.

The Bitter Ash

MAR 16

A landmark in Canadian independent cinema, Larry Kent's nouvelle vague-style look at the bohemian underground of early-'60s Vancouver was practically censored out of existence on its original release due to its frank sexual content.

Un jalon dans l’histoire du cinéma indépendant canadien, The Bitter Ash de Larry Kent jette un regard nouvelle vague sur les activités clandestines des bohémiens de Vancouver au début des années 1960. La version originale du film était pratiquement censurée partout en raison de son contenu sexuel explicite.

À tout prendre

MAR 18

Shot in an improvisatory style reminiscent of the films of the French New Wave, Claude Jutra's intensely autobiographical drama marked a milestone in Canadian cinema by touching on such verboten topics as interracial romance, homosexuality and abortion.

Tourné dans un style improvisé rappelant les films de la nouvelle vague française, ce drame très autobiographique de Claude Jutra constitue un jalon du cinéma canadien en touchant des sujets aussi interdits que l’amour interracial, l’homosexualité et l’avortement.

Nunavut (Our Land) / Nunavut (notre terre)

MAR 25-26

Produced by future Atanarjuat director Zacharias Kunuk's Igloolik Isuma Productions, this groundbreaking 13-part television series follows five fictional Inuit families practicing their traditional nomadic lifestyle in the Canadian Arctic in the 1940s.

Produit par les productions Igloolik Isuma de Zacharias Kunuk, futur directeur d’Atanarjuat, cette télésérie révolutionnaire en treize épisodes suit cinq familles inuites fictives dans leur mode de vie nomade dans l’Arctique canadien des années 1940.

Canada's Top Ten Film Festival

This year’s Canada’s Top Ten Film Festival included a number of classic Canadian titles as part of TIFF’s year-long programme celebrating Canada’s 150th birthday—and its and rich cinematic heritage.

Cette année, le Festival de Film Canada’s Top Ten a inclus un grand nombre de classiques du cinéma canadien dans le cadre de ce programme qui se déroulera tout au long de l’annéenet qui célèbrera le 150e anniversaire de la naissance du Canada – et son formidable héritage cinématographique.

Canada On Screen Shorts Programme 1

As part of the Canada on Screen programme, we present two compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated work ever produced in our country.

Dans le câdre de Canada on Screen, le TIFF présente deux programmes de courts-métrages comprenant certains des plus importants films d’avant-garde, de fiction et d’animation produits au pays.

Canada On Screen Shorts Programme 2

As part of the Canada on Screen programme, we present two compilations of some of the most significant avant-garde, live-action, and animated work ever produced in our country.

Dans le câdre de Canada on Screen, le TIFF présente deux programmes de courts-métrages comprenant certains des plus importants films d’avant-garde, de fiction et d’animation produits au pays.

Calendar

Atom Egoyan’s most intimate and rigorous film is driven also by sly humour, thanks in part to the director’s performance as a photographer who suspects his wife is having an affair with their guide during their tour of Armenia. Calendar captures a key moment in the writer-director’s technical maturation, pointing the way to Exotica and The Sweet Hereafter.

Calendar est l’un des films les plus intimes et les plus soignés d’Atom Egoyan. Son interprétation dans le rôle d’un photographe qui suspecte sa femme d’entretenir une liaison avec leur guide pendant leur voyage en Arménie est emplie d’humour et d’une grande finesse. Calendar saisit un moment clé dans la carrière de l’auteur-réalisateur et dans la maturité technique qu’il a acquise. Ce film annonce les oeuvres à venir, notamment Exotica et The Sweet Hereafter.

Dead Ringers

Displaying a new level of formal precision on the part of David Cronenberg, this psychological horror, about twin gynecologists (Jeremy Irons) obsessed with the same woman (Geneviève Bujold), moved the director away from his genre origins and into the realm of art-house auteur.

Dans ce film d’horreur psychologique, David Cronenberg révèle une nouvelle facette de son talent, notamment relative à la forme et à l’aspect visuel qu’ils cisèlent avec précision. Ce conte horrifique, qui met en scène des jumeaux gynécologues interprétés par Jeremy Irons et obsédés par la même femme (Geneviève Bujold), a permis à Cronenberg de s’éloigner de ses premières amours et de son genre de prédilection, tout en le faisant accéder au rang d’auteur d’art et d’essai.

In Conversation With... Gordon Pinsent

One of Canada's most beloved actors joins us at TIFF Bell Lightbox to look back at his remarkable, six-decade career and his work with such talents as Julie Christie, Norman Jewison, Christopher Plummer, and Sarah Polley.

Depuis la fin des années 1950, soit 10 ans après avoir quitté Terre-Neuve pour Toronto, l'acteur de renom Gordon Pinset mène une brillante et polyvalente carrière qui ne cesse de charmer les spectateurs canadiens et internationaux.

Les Ordres

Winner of the Director Prize at Cannes, Michel Brault’s drama — recounting the Canadian government’s invocation of the War Measures Act during the October Crisis — is as influential a political film as Gillo Pontecorvo’s Battle of Algiers, and remains the apex of the fusion between modernism and politics that energized Quebeçois cinema from the 1960s through to the 1980s.

Ce drame de Michel Brault, qui a remporté la Palme du Meilleur Réalisateur à Cannes, fait le récit de l’invocation d’une clause relative à la loi sur les mesures de guerre par le gouvernement canadien pendant la Crise d’Octobre. C’est un film politique dont l’influence a été aussi déterminante que Battle of Algiers, de Gillo Pontecorvo. Cette oeuvre reste l’apogée de la fusion entre le modernisme et la politique, moteurs créatifs du cinéma québécois des années 1960 jusqu’aux années 1980.

Manufactured Landscapes

Winner of the Best Canadian Feature prize at TIFF, Jennifer Baichwal's documentary follows celebrated Canadian photographer Edward Burtynsky, whose large-scale studies present a stunning aesthetic dimension to the industrial conquest of nature. Beautifully shot and edited, this is a profoundly unsettling look at human activity and the destructive ways in which we live.

Ce documentaire de Jennifer Baichwal, qui a remporté le prix du Meilleur Long-Métrage Canadien au TIFF, suit les pas du célèbre photographe canadien Edward Burtynsky dont les oeuvres en grand format apportent une surprenante dimension esthétique à la conquête industrielle de la nature. C’est un film magnifiquement réalisé et monté, qui observe avec une grande profondeur l’activité humaine et les différents modes de destructions à l’oeuvre dans notre façon de vivre.

Mommy

With his fifth film, Xavier Dolan, still only 25 years old, solidified his standing as the most celebrated young filmmaker in the world. Focusing on a troubled young man, his loving but overwhelmed mother, and a neighbour who creates a brief stability in their lives, Mommy was driven by a searing emotional intensity and a daring aesthetic that culminated in perhaps the most celebrated sequence in Canadian film history.

Avec ce cinquième film, Xavier Dolan, qui avait alors 25 ans, vient confirmer et consolider son statut de plus jeune réalisateur reconnu dans le monde. Le film se concentre sur la vie d’un jeune homme en difficulté, sur sa mère pleine d’amour pour lui, mais totalement dépassée, et sur leur voisine qui parviendra à créer une brève stabilité dans leurs vies. Mommy est guidé par une intensité émotionnelle qui ne fait que monter en puissance tout au long du film. Son esthétique et son audacité culminent dans ce qui restera sans doute comme l’une des scènes les plus célèbres de l’histoire du cinéma canadien.

Stories We Tell

Academy Award–nominated director Sarah Polley looks at family and the things we hide from one another, in her celebrated documentary follow-up to her features Away from Her and Take This Waltz.

Avec son documentaire Stories we tell, l’actrice et réalisatrice Sarah Polley (nominée aux Oscars pour son film Away from Her) explore le concept de la famille et de ce qu’on se cache l’un à l’autre.

Wavelength

A continuous zoom through Michael Snow's New York City loft, interspersed with four episodes that hint at conventional commercial movie plots, Wavelength was heralded almost immediately as a modernist masterpiece. US critic Manny Farber called it "a pure, tough, 45 minutes," likely to have as significant an impact on the underground cinema as D.W. Griffith’s work had on narrative films. Nearly 50 years later, few would think of disagreeing with his assessment.

Wavelength est une plongée dans le loft new yorkais de Michael Snow, entrecoupée de quatre épisodes reprenant les codes conventionnels de l’industrie du cinéma et du film commercial. Il a immédiatement été proclamé chef-d’oeuvre moderniste. Le critique américain, Manny Farber, a précisé que c’était « 45 minutes de pureté et de dureté ». Wavelength a eu autant d’impact sur le cinéma underground que les films de D.W. Griffith ont pu en avoir sur la narration cinématographique. Près de 50 ans plus tard, très peu de personnes pourraient dire le contraire et remettre en question cette vérité.

Canada on Screen

Canada à l’écran

 

ANIMATION

  1. Âme noire, Martine Chartrand (2001)
  2. Begone Dull Care, Norman McLaren, Evelyn Lambart (1949)
  3. The Big Snit, Richard Condie (1985)
  4. Cameras Take Five, Steven Woloshen (2002)
  5. Le chapeau, Michèle Cournoyer (1999)
  6. L’homme qui plantait des arbres, Frédéric Back (1987)
  7. Hunger/La faim, Peter Foldes (1974)
  8. Log Driver’s Waltz, John Weldon (1979)
  9. Neighbours, Norman McLaren (1952)
  10. Le Paysagiste, Jacques Drouin (1976)
  11. Ryan, Chris Landreth (2004)
  12. The Sand Castle/Le Château de sable, Co Hoedeman (1977)
  13. The Street/La Rue, Caroline Leaf (1976)
  14. The Sweater, Sheldon Cohen (1980)
  15. When the Day Breaks, Wendy Tilby, Amanda Forbis (1999)

COMMERCIALS / MESSAGES PUBLICITAIRES

  1. “Arctic Sun” Tropicana, BBDO (2010)
  2. “Bike Story” Canadian Tire, Doner Schur Peppler (1990)
  3. “Do You Eat the Red Ones Last” Smarties, Ogilvy & Mather (1967)
  4. “Dove Evolution” Dove Self-esteem Fund, Ogilvy & Mather (2006)
  5. “It’s Not a Mistake, Start the Car!” Ikea Canada, Zig (2005)
  6. “Meunier” Pepsi, Blouin Coulombe Dube Thompson (1993)
  7. “Mona Lisa” Cadbury’s Caramilk, DDB Canada (1973)
  8. “On est six millions faut se parler” Labatt 50, BCP (1975)
  9. “Proud Fathers” Tim Hortons, Enterprise (2006)
  10. “The Rant” Molson Canadian, Bensimon Byrne (2000)

DOCUMENTARIES / DOCUMENTAIRES

  1. La Bête lumineuse, Pierre Perrault (1982)
  2. Les Bûcherons de la Manouane, Arthur Lamothe (1962)
  3. Churchill’s Island, Stuart Legg (1941)
  4. Corral, Colin Low (1954)
  5. Foster Child, Gil Cardinal (1987)
  6. Hommes à louer, Rodrigue Jean (2009)
  7. Kanehsatake: 270 Years of Resistance, Alanis Obomsawin (1993)
  8. Lonely Boy, Wolf Koenig, Roman Kroitor (1962)
  9. La Lutte, Michel Brault, Marcel Carrière, Claude Fournier, Claude Jutra (1961)
  10. Manufactured Landscapes, Jennifer Baichwal (2006)
  11. Manufacturing Consent: Noam Chomsky and the Media, Mark Achbar, Peter Wintonick (1992)
  12. A Married Couple, Allan King (1969)
  13. Memorandum, Donald Brittain, John Spotton (1965)
  14. My Winnipeg, Guy Maddin (2007)
  15. Not a Love Story: A Film About Pornography, Bonnie Sherr Klein (1981)
  16. On est au coton, Denys Arcand (1970)
  17. Picture of Light, Peter Mettler (1994)
  18. Pour la suite du monde, Pierre Perrault, Michel Brault (1963)
  19. Les raquetteurs, Gilles Groulx, Michel Brault (1958)
  20. Stories We Tell, Sarah Polley (2012)
  21. The Things I Cannot Change, Tanya Ballantyne Tree (1967)
  22. Warrendale, Allan King (1967)

EXPERIMENTAL FILM AND VIDEO / VIDÉOS ET FILMS EXPÉRIMENTAUX

  1. The Hundred Videos, Steve Reinke (1989-1996)
  2. Birthday Suit – with scars and defects, Lisa Steele (1974)
  3. The Hart of London, Jack Chambers (1970)
  4. Lamentations: A Monument for the Dead World, R. Bruce Elder (1985)
  5. Like a Dream That Vanishes, Barbara Sternberg (1999)
  6. Rat Life and Diet in North America, Joyce Wieland (1968)
  7. Reason Over Passion, Joyce Wieland (1968)
  8. La région centrale, Michael Snow (1971)
  9. Sackville, I’m Yours, Colin Campbell (1972)
  10. trapline, Ellie Epp (1976)
  11. Trees of Syntax, Leaves of Axis, Daïchi Saïto (2009)
  12. Variations on a Cellophane Wrapper, David Rimmer (1972)
  13. Very Nice, Very Nice, Arthur Lipsett (1961)
  14. Le Voleur vit en enfer, Robert Morin, Lorraine Dufour (1984)
  15. Wavelength, Michael Snow (1967)

FEATURES / LONGS MÉTRAGES

  1. The Apprenticeship of Duddy Kravitz, Ted Kotcheff (1974)
  2. Archangel, Guy Maddin (1990)
  3. Atanarjuat: The Fast Runner, Zacharias Kunuk (2001)
  4. Back to God’s Country, David Hartford (1919)
  5. Bar salon, André Forcier (1974)
  6. The Bitter Ash, Larry Kent (1963)
  7. Black Christmas, Bob Clark (1974)
  8. Les Bons Débarras, Francis Mankiewicz (1979)
  9. Le Chat dans le sac, Gilles Groulx (1964)
  10. C.R.A.Z.Y., Jean-Marc Vallée (2005)
  11. Calendar, Atom Egoyan (1993)
  12. Dead Ringers, David Cronenberg (1988)
  13. Le Déclin de l'empire américain, Denys Arcand (1986)
  14. La Femme de l'hôtel, Léa Pool (1984)
  15. Goin’ Down the Road, Donald Shebib (1970)
  16. La Guerre des tuques, André Melançon (1984)
  17. I’ve Heard the Mermaids Singing, Patricia Rozema (1987)
  18. J. A. Martin, photographe, Jean Beaudin (1977)
  19. Jésus de Montréal, Denys Arcand (1989)
  20. Léolo, Jean-Claude Lauzon (1992)
  21. Life Classes, William D. MacGillivray (1987)
  22. Loyalties, Anne Wheeler (1986)
  23. Mommy, Xavier Dolan (2014)
  24. Mon oncle Antoine, Claude Jutra (1971)
  25. Mourir à tue-tête, Anne Claire Poirier (1979)
  26. My American Cousin, Sandy Wilson (1985)
  27. Nobody Waved Good-bye, Don Owen (1964)
  28. Les Ordres, Michel Brault (1974)
  29. La petite Aurore, l’enfant martyre, Jean-Yves Bigras (1952)
  30. Rude, Clement Virgo (1995)
  31. Sonatine, Micheline Lanctôt (1984)
  32. The Sweet Hereafter, Atom Egoyan (1997)
  33. À tout prendre, Claude Jutra (1964)
  34. Tit-Coq, Gratien Gélinas, René Delacroix (1953)
  35. Thirty Two Short Films About Glenn Gould, François Girard (1993)
  36. Videodrome, David Cronenberg (1983)
  37. La Vie rêvée, Mireille Dansereau (1972)
  38. Le Vieux Pays où Rimbaud est mort, Jean Pierre Lefebvre (1977)
  39. La Vraie Nature de Bernadette, Gilles Carle (1972)
  40. Water, Deepa Mehta (2005)

MOVING-IMAGE INSTALLATIONS / INSTALLATIONS AUDIOVISUELLES

  1. … from the Transit Bar, Vera Frenkel (1992)
  2. In the Labyrinth, Roman Kroitor, Colin Low, Hugh O’Connor (1967)
  3. Overture, Stan Douglas (1986)
  4. The Paradise Institute, Janet Cardiff, George Bures Miller (2001)
  5. Two Generators, Rodney Graham (1984)
  6. Two Sides to Every Story, Michael Snow (1974)

MUSIC VIDEOS / VIDÉOS DE MUSIQUE

  1. “1234” by Feist, dir. Patrick Daughters (2007)
  2. “60 rue des Lombards” by UZEB, dir. François Girard (1986)
  3. “Bye Bye Mon Cowboy” by Mitsou (1988)
  4. “Drop the Needle” by Maestro Fresh Wes, dir. Joel Goldberg (1990)
  5. “Hotline Bling” by Drake, dir. Director X (2015)
  6. “In My Secret Life” by Leonard Cohen, dir. Floria Sigismondi (2001)
  7. “Neon Bible” by Arcade Fire, dir. Vincent Morisset (2007)
  8. “Oblivion” by Grimes, dir. Emily Kai Bock, Grimes (2012)
  9. “Queen of Hearts” by Fucked Up, dir. Scott Cudmore (2012)
  10. “La rue principale” by Les Colocs, dir. André Fortin (1993)

SHORTS / COURTS MÉTRAGES

  1. Elvis Gratton, Pierre Falardeau (1981)
  2. Frank’s Cock, Mike Hoolboom (1993)
  3. The Heart of the World, Guy Maddin (2000)
  4. The Making of Monsters, John Greyson (1991)
  5. Noah, Walter Woodman, Patrick Cederberg (2013)
  6. North of Superior, Graeme Ferguson (1971)
  7. Rhapsody in Two Languages, Gordon Sparling (1934)
  8. Save My Lost Nigga Soul, Clement Virgo (1993)
  9. Springtime in Greenland, John Paizs (1981)
  10. You Take Care Now, Ann Marie Fleming (1989)

TELEVISION / ÉMISSIONS TÉLÉVISÉES

  1. Anne of Green Gables (1985)
  2. The Beachcombers (1972-1990)
  3. The Boys of St. Vincent (1992)
  4. Bye Bye (1968-present)
  5. Canada: A People’s History (2000-2001)
  6. Codco (1986-1992)
  7. Le Défi mondial (1986)
  8. Degrassi Junior High (1987-1991)
  9. La famille Plouffe (1953)
  10. For the Record (1976-1985)
  11. The Friendly Giant (1958-1985)
  12. Hockey Night in Canada/La Soirée du hockey (1952-present)
  13. Minuit, le soir (2005-2007)
  14. Nunavut (Our Land) (1995)
  15. La Petite Vie (1993-1997)
  16. Point de mire (1956-1959)
  17. Rock et Belles Oreilles (1986-1988)
  18. SCTV (1976-1981)
  19. The Wayne and Shuster Hour (1952)
  20. This Hour Has Seven Days (1964-1966)
  21. Wojeck (1966-1968)

Partners | Partenaires

    Presenting Partners | Partenaires de présentation Supported by | Supporté par Co-Producing Partners | Partenaires de co-production National Canadian Film Day 150 Partners | Partenaires de la Journée du cinéma canadien 150

See the North Contest / Concours Hommage au Nord

As part of Canada on Screen and in celebration of our country’s heritage, TIFF is giving away tickets to an upcoming screening of the critically acclaimed Canadian epic film Atanarjuat: The Fast Runner, featuring live instrumental accompaniment. The immersive visual and musical experience will include an orchestral performance of Chris Crilly’s award-winning score, along with Inuit Ayaya singers. Enter to win two tickets to the screening closest to you (cities and dates to be announced).

Dans le cadre de Canada à l’écran, qui célèbre le patrimoine cinématographique de notre pays, le TIFF fait tirer des billets pour assister à une expérience visuelle et musicale autour de la projection d’Atanarjuat, la légende de l’homme rapide. La présentation spéciale de ce film canadien acclamé par la critique sera agrémentée par la présence d’un orchestre, qui interprétera en direct la trame musicale primée de Chris Crilly, ainsi que par des chants inuit ayaya. Inscrivez-vous pour courir la chance de remporter deux billets pour la séance organisée dans la ville la plus près de chez vous (les villes et dates seront annoncées ultérieurement).

Enter / Entrée

Get film inspiration to your inbox

You can unsubscribe at any time. See our privacy policy.

festival-archive